Accueil | Actualités | Médias | Mathieu Gallet lance la saison de Radio France
Pub­lié le 30 août 2014 | Éti­quettes : , , , , ,

Mathieu Gallet lance la saison de Radio France

Son premier discours de rentrée était très attendu. Mercredi dernier à la Maison de la radio, le nouveau président de Radio France a défini les grandes lignes de son groupe pour la saison à venir.

Pour l'ancien président de l'INA, « c'est la saison de tous les changements » en dépit d'un « cadre budgétaire contraint ». Et le premier changement qui attire l'attention, c'est la féminisation forcée des ondes, sous la pression constante du CSA. Si son prédécesseur Jean-Luc Hees avait été critiqué pour son équipe dirigeante masculine, Mathieu Gallet n'a pas fait dans la demi-mesure pour s'attirer les bonnes grâces des "sages" : trois femmes président désormais les stations France Musique (Marie-Pierre de Surville), FIP (Anne Sérode) et France Inter (Laurence Bloch). Hélène Jouan a quant à elle hérité de l'emblématique émission « Le téléphone sonne ».

Deuxième axe de bataille, « redonner la parole aux auditeurs ». Désormais, 30 émissions au sein du groupe permettront aux auditeurs d'intervenir. Le slogan de France Inter a même été changé pour l'occasion : « Intervenez. » « Quand on écoute les auditeurs, on entend le bruit de l'époque », a souligné Laurence Bloch.

Quant à France Info, en perte de vitesse tout comme France Inter, la station « va revenir à ses fondamentaux : une chaîne d'info en continu », a insisté Laurent Guimier, son directeur. Cap sur le « breaking news », l'info chaude et le décryptage.

Pour finir, la station Le Mouv', qui peine à trouver son public, ne présentera sa grille qu'en janvier.

Voir notre infographie de Radio France

Crédit photo : Bartek Warzecha via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

39% récolté
Nous avons récolté 785€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store