Accueil | Actualités | Médias | Mathieu Gallet lance la saison de Radio France
Pub­lié le 30 août 2014 | Éti­quettes : , , , , ,

Mathieu Gallet lance la saison de Radio France

Son premier discours de rentrée était très attendu. Mercredi dernier à la Maison de la radio, le nouveau président de Radio France a défini les grandes lignes de son groupe pour la saison à venir.

Pour l'ancien président de l'INA, « c'est la saison de tous les changements » en dépit d'un « cadre budgétaire contraint ». Et le premier changement qui attire l'attention, c'est la féminisation forcée des ondes, sous la pression constante du CSA. Si son prédécesseur Jean-Luc Hees avait été critiqué pour son équipe dirigeante masculine, Mathieu Gallet n'a pas fait dans la demi-mesure pour s'attirer les bonnes grâces des "sages" : trois femmes président désormais les stations France Musique (Marie-Pierre de Surville), FIP (Anne Sérode) et France Inter (Laurence Bloch). Hélène Jouan a quant à elle hérité de l'emblématique émission « Le téléphone sonne ».

Deuxième axe de bataille, « redonner la parole aux auditeurs ». Désormais, 30 émissions au sein du groupe permettront aux auditeurs d'intervenir. Le slogan de France Inter a même été changé pour l'occasion : « Intervenez. » « Quand on écoute les auditeurs, on entend le bruit de l'époque », a souligné Laurence Bloch.

Quant à France Info, en perte de vitesse tout comme France Inter, la station « va revenir à ses fondamentaux : une chaîne d'info en continu », a insisté Laurent Guimier, son directeur. Cap sur le « breaking news », l'info chaude et le décryptage.

Pour finir, la station Le Mouv', qui peine à trouver son public, ne présentera sa grille qu'en janvier.

Voir notre infographie de Radio France

Crédit photo : Bartek Warzecha via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This