Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mathieu Gallet lance la saison de Radio France

30 août 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Mathieu Gallet lance la saison de Radio France

Mathieu Gallet lance la saison de Radio France

Son premier discours de rentrée était très attendu. Mercredi dernier à la Maison de la radio, le nouveau président de Radio France a défini les grandes lignes de son groupe pour la saison à venir.

Pour l’an­cien prési­dent de l’I­NA, « c’est la sai­son de tous les change­ments » en dépit d’un « cadre budgé­taire con­traint ». Et le pre­mier change­ment qui attire l’at­ten­tion, c’est la fémin­i­sa­tion for­cée des ondes, sous la pres­sion con­stante du CSA. Si son prédécesseur Jean-Luc Hees avait été cri­tiqué pour son équipe dirigeante mas­cu­line, Math­ieu Gal­let n’a pas fait dans la demi-mesure pour s’at­tir­er les bonnes grâces des “sages” : trois femmes prési­dent désor­mais les sta­tions France Musique (Marie-Pierre de Surville), FIP (Anne Sérode) et France Inter (Lau­rence Bloch). Hélène Jouan a quant à elle hérité de l’emblématique émis­sion « Le télé­phone sonne ».

Deux­ième axe de bataille, « redonner la parole aux audi­teurs ». Désor­mais, 30 émis­sions au sein du groupe per­me­t­tront aux audi­teurs d’in­ter­venir. Le slo­gan de France Inter a même été changé pour l’oc­ca­sion : « Inter­venez. » « Quand on écoute les audi­teurs, on entend le bruit de l’époque », a souligné Lau­rence Bloch.

Quant à France Info, en perte de vitesse tout comme France Inter, la sta­tion « va revenir à ses fon­da­men­taux : une chaîne d’in­fo en con­tinu », a insisté Lau­rent Guimi­er, son directeur. Cap sur le « break­ing news », l’in­fo chaude et le décryptage.

Pour finir, la sta­tion Le Mouv’, qui peine à trou­ver son pub­lic, ne présen­tera sa grille qu’en jan­vi­er.

Voir notre infographie de Radio France

Crédit pho­to : Bartek Warzecha via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.