Accueil | Actualités | Médias | Marine Le Pen se désabonne de Canal+, chaîne de « bobos horribles »
Pub­lié le 11 mars 2014 | Éti­quettes : ,

Marine Le Pen se désabonne de Canal+, chaîne de « bobos horribles »

L'événement a été jugé assez important et symbolique pour que la présidente du Front National en fasse part publiquement sur son compte Twitter.

Ce samedi 8 mars, Marine Le Pen a en effet publié ce message vengeur : « j'aurais dû le faire depuis longtemps. Voilà je me DESABONNE DE CANAL+ !!! » Interrogée sur le sujet le jour-même sur i>Télé, chaîne du groupe Canal, celle-ci a expliqué son geste : « Ils sont insupportables (...) des bobos horribles, pleins de mépris, de morgue. »

Et la patronne frontiste de poursuivre : « C'est d'un conformisme ! (...) C'est le prêt-à-penser, ils sont méprisants à l'égard de millions d'électeurs. » Celle-ci ajoute que beaucoup, sur la chaîne cryptée, « traitent les électeurs du Front national comme des sous-citoyens, avec violence, avec mépris, avec haine. Je considère que mon rôle de citoyenne, c'est de ne pas donner d'argent à ces gens-là ».

Une indignation spontanée qui pourrait trouver sa source dans la rumeur qui voudrait que des candidats FN aient été mis sur des listes, pour les municipales « sans leur consentement ». Interrogée sur le sujet par Canal, Marine Le Pen a remis en question le statut de la personne qui l'interrogeait. « S'il est journaliste, moi je suis danseuse au Crazy Horse », a-t-elle ensuite déclaré à son entourage.

Vidéo de l'Agence Info Libre

)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.