Accueil | Actualités | Médias | Liberté d’expression : Zemmour sanctionné par le CSA
Pub­lié le 17 juillet 2012 | Éti­quettes : , , ,

Liberté d’expression : Zemmour sanctionné par le CSA

Le CSA a adressé le 18 juillet un rappel à l’ordre à RTL, à la suite de l’émission « Z comme Zemmour » du 23 mai dernier où Éric Zemmour estimait que le nouveau ministre de la Justice, Christiane Taubira, avait d'emblée « choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais. »

Ces propos « pouvaient apparaître comme stigmatisant ces catégories de population et véhiculer des stéréotypes raciaux et sociaux », a considéré le CSA dans sa décision basée sur l’article 2-4 de la convention de RTL. L’article en question souligne que l’éditeur doit veiller « à ne pas encourager des comportements discriminatoires à l’égard des personnes en raison (…) de leur sexe (…) de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, (…) une race (… ) ».

Le chroniqueur avait critiqué la volonté de Christiane Taubira de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs, d’en appeler à « moins de répression » envers les délinquants, mais de faire rapidement voter une nouvelle loi réprimant le harcèlement sexuel. Éric Zemmour avait aussi reproché au garde des Sceaux de se montrer « douce et compatissante, compréhensive », comme « une maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois ».

Le Mrap s’était dit « scandalisé » par une « chronique haineuse, raciste et misogyne ». SOS Racisme avait dénoncé une « haine quotidienne » distillée par l’intéressé avec « la sollicitude de RTL ». Dès la fin du mois de juin, le remaniement de la grille des programmes était tombée comme une sanction pour le chroniqueur vedette de la radio : Zemmour sera maintenu à l’antenne de RTL à la rentrée, mais seulement deux fois par semaine et non plus quotidiennement.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This