Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Nouvel économiste à nouveau sur le grill

28 novembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Nouvel économiste à nouveau sur le grill

Le Nouvel économiste à nouveau sur le grill

Placé en liquidation judiciaire le 17 novembre, l’hebdomadaire Le Nouvel économiste (DSH 2013–2014 : 12 901 exemplaires) continue néanmoins à paraître. La société a obtenu une poursuite d’activité. Henri Nijdam, le directeur de la publication, a trois mois pour trouver un repreneur. Il discute avec plusieurs acteurs des médias, dont le copropriétaire de Libération, Bruno Ledoux, pour céder le journal.

Avec qua­tre mil­lions d’eu­ros de pas­sif, Les pub­li­ca­tions du Nou­v­el écon­o­miste SA ont été con­traintes de met­tre un genou à terre. Il s’ag­it pour les deux tiers (trois mil­lions) de dettes sociales, Urssaf et TVA essen­tielle­ment, que la société est inca­pable de rem­bours­er sur trois ans, faute de cash-flow. Le Nou­v­el écon­o­miste subi­rait aus­si les coûts liés à la restruc­tura­tion de son mod­èle économique à par­tir de 2012. Le titre a mis en place une organ­i­sa­tion priv­ilé­giant le numérique. Ce qui lui a per­mis de sup­primer la moitié de ses effec­tifs en deux ans, soit une quin­zaine de poste sur 30. La réor­gan­i­sa­tion porterait plutôt ses fruits, puisque les pertes, qui étaient d’1,1 mil­lion d’eu­ros en 2012, auraient été ramenées à 200 000 euros en 2014. Le chiffre d’af­faire aurait lui pro­gressé de 10% en 2014 à 4,1 mil­lions d’eu­ros.

Pour autant, la sit­u­a­tion du Nou­v­el écon­o­miste reste pré­caire. D’une part, son posi­tion­nement édi­to­r­i­al, exclu­sive­ment tourné vers les décideurs, n’a pas prou­vé son effi­cience sur un créneau très con­cur­ren­tiel. La dif­fu­sion papi­er a encore per­du 7,6% sur l’ex­er­ci­ce 2013–2014. En son sein, les abon­nements ont reculé de près de 25%, com­pen­sés seule­ment en par­tie par les ver­sions numériques. Ces derniers ont aug­men­té de 4,6%. Dans les faits, c’est surtout l’ex­plo­sion (+36,4%) des ventes par tiers (Com­pag­nies aéri­ennes, hôtels, taxis, etc). qui a per­mis de lim­iter la casse. Le site lenouveleconomiste.fr (284 000 VU en octo­bre, selon l’édi­teur) est désor­mais au cen­tre du dis­posi­tif de recon­quête de lec­torat du Nou­v­el écon­o­miste. Son espace freemi­um, réservé aux abon­nés, cohab­ite avec une large par­tie gra­tu­ite.

C’est dans ce con­texte que le co-action­naire d’Hen­ri Nij­dam depuis 2004, Jacques Abergel, l’ex patron de la société d’af­fichage Giraudy, ne sem­ble plus décidé à met­tre au pot. Car si la dette sera apurée grâce à la mise en liq­ui­da­tion, des investisse­ments con­séquents sont néces­saires pour relancer Le Nou­v­el écon­o­miste. Bruno Ledoux, qui détient la majorité du cap­i­tal de Libéra­tion, aux côtés de Patrick Drahi, pour­rait être ain­si le nou­veau cheva­lier blanc du jour­nal. Depuis sa créa­tion en 1976, le titre est passé de mains en mains. Lagardère l’a ven­du en 1992 à Hen­ri Nij­dam, qui l’a ensuite cédé. Georges Ghosn puis Paul Dubrulle et Gérard Pelis­son l’ont détenu avant que Jacob Abbou (Le Jour­nal de l’au­to­mo­bile) ne le reprenne. Ce dernier a lui-même ven­du Le Nou­v­el écon­o­miste en 2004 au trio Abergel / Fetoux/ Nij­dam. Ces change­ments d’ac­tion­naires à répéti­tion ne don­nent man­i­feste­ment pas le tour­nis à Bruno Ledoux qui ajouterait ain­si une sec­onde brique à l’empire de médias dont le mil­lion­naire rêve. Même décli­nant, Le Nou­v­el écon­o­miste, et son Prix du man­ag­er de l’an­née, reste de sur­croît, une très belle mar­que de presse.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.