Accueil | Actualités | Médias | Le meilleur de l’Ojim en 2014 (3)
Pub­lié le 26 décembre 2014 | Éti­quettes :

Le meilleur de l’Ojim en 2014 (3)

Pendant les fêtes, l’Ojim fait relâche et se rallie à la trêve des confiseurs. L’occasion de vous faire revivre les grands moments de l’année 2014 du point de vue de la critique des médias. Cette année, l’Ojim s’est particulièrement attaché à décrypter le discours produit par les médias par une analyse exhaustive de certaines émissions ou de certains supports de presse. Mais l’Ojim continue également de débusquer petites et grosses manipulations dont se rendent coupables certains journalistes, et tente de mettre à jour les enjeux qui se cachent derrière ce combat de la parole. N’oubliez pas que l’Ojim est un site entièrement indépendant qui ne vit que grâce à vos dons. Aidez-nous à remplir notre rôle d’Observatoire des médias et à exercer librement notre critique du système médiatique. Tout don nous est utile.

[divider]

Pour Barbier, internet doit être régulé car « les Chinois y arrivent bien »

Christophe BarbierInvité des « Grands gueules » sur RMC ce vendredi 3 janvier, Christophe Barbier a été interrogé sur « l’affaire Dieudonné » qui agite le monde médiatique et politique depuis plusieurs jours.

Pour le patron de L’Express, rien de plus simple pour faire taire Dieudonné : lui interdire l’accès aux salles de spectacle et, en parallèle, le censurer sur internet ! « Internet n'est pas un no man's land. On peut aussi combattre sur internet juridiquement ceux qui violent la loi, et notamment la loi Gayssot (qui interdit toute recherche historique et remise en cause de la version officielle de la shoah, ndlr). On peut y aller, il suffit que les autorités s'en donnent les moyens », a-t-il commencé.

Lire la suite

[divider]

Antiterrorisme ou censure du web français ?

Antiterrorisme ou censure du web français ?C'est fait. Malgré les critiques et les mises en garde des experts numériques, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a fait adopter jeudi dernier par l'Assemblée nationale, sous l'impulsion du premier ministre Manuel Valls, l'article 9 du projet de loi dit de « lutte contre le terrorisme ».

Celui-ci prévoit le blocage des sites « terroristes », sans décision de justice préalable. Cette mesure ouvre la voie à une surveillance encore plus importante d'internet, mais aussi à une dérive arbitraire. On commencera par bloquer des sites à la gloire du Djihad mais qui sait où l’on s’arrêtera ?

Et pourtant, les levées de bouclier ont été nombreuses. Les députés PS n'ont pas hésité à attaquer leur propre ministre et les experts n'ont eu de cesse de rappeler l'inefficacité et la dangerosité du projet. Le Conseil national du numérique, la Commission de l'Assemblée nationale sur les droits et libertés numériques, les acteurs du numérique, les experts en sécurité, sans oublier le patron de l'Agence nationale de cyberdéfense (ANSSI) ; tous ont voulu faire barrage à ce texte. Rien n’y a fait.

Lire la suite

[divider]

Portraits

[fancy_images width="78" height="78"]
[image title="Étienne Gernelle" alt="Étienne Gernelle" caption="Étienne Gernelle" link_to="https://www.ojim.fr/portraits/etienne-gernelle/"]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2014/04/Etienne-Gernelle-78.jpg[/image]
[image title="Franz-Olivier Giesbert" alt="Franz-Olivier Giesbert" caption="F.-Olivier Giesbert" link_to="https://www.ojim.fr/portraits/franz-olivier-giesbert/"]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2014/02/FOG-78.jpg[/image]
[image title="Christophe Barbier" alt="Christophe Barbier" caption="Christophe Barbier" link_to="https://www.ojim.fr/portraits/christophe-barbier/"]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2013/05/Christophe-Barbier-78.jpg[/image]
[image title="Frédéric Haziza" alt="Frédéric Haziza" caption="Frédéric Haziza" link_to="https://www.ojim.fr/portraits/frederic-haziza/"]https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2013/07/Frederic-Haziza-78.jpg[/image]
[/fancy_images]

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This