Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Figaro s’interroge sur les commentaires pro-Poutine sur son site

11 mars 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Figaro s’interroge sur les commentaires pro-Poutine sur son site

Le Figaro s’interroge sur les commentaires pro-Poutine sur son site

Pourquoi il y a tant de commentaires pro-Poutine sur le Web ? C’est la question à laquelle a tenté de répondre lefigaro.fr en interrogeant Pierre-Henri d’Argenson, spécialiste des questions internationales à Sciences Po.

Le quo­ti­di­en s’interroge en effet sur l’engouement que sus­cite le prési­dent russe dans les com­men­taires qui inon­dent cha­cun de ses arti­cles sur le sujet. Pour M. d’Argenson, il y a à l’origine une « sym­pa­thie pro-russe que l’on retrou­ve surtout en France au sein des mou­ve­ments gaullistes et sou­verain­istes » et qui prône la stratégie bien française de l’« alliance de revers ». Out­re cette don­née, la rai­son prin­ci­pale est, tou­jours selon le spé­cial­iste, bien plus pro­fonde. Les inter­nautes expri­ment surtout « le refus implicite de beau­coup de gens de se pli­er à l’in­jonc­tion médi­a­tique désig­nant la Russie de Pou­tine comme le camp du Mal ».

« Il s’ag­it d’une révolte intel­lectuelle, qui relève d’une lame de fond de rejet de l’or­dre idéologique rég­nant. Inter­net facilite cette révolte en libérant l’ex­pres­sion, et nous assis­terons dans les années qui vien­nent à un soupçon de plus en plus sys­té­ma­tique, par principe, à ce qui sera présen­té comme la pen­sée oblig­a­toire sur tel ou tel sujet », pour­suit-il, soulig­nant qu’il y a égale­ment une « fas­ci­na­tion pour la «viril­ité» du per­son­nage, avec son mélange de sang-froid et d’au­dace guer­rière ».

« Dans l’in­con­scient col­lec­tif, Vladimir Pou­tine évoque un peu Louis XIV: c’est un monar­que absolu, autori­taire, mais capa­ble de pro­téger le peu­ple russe con­tre les puis­sants. Les médias «main­stream» ne com­pren­nent pas cela », explique-t-il. Et Pierre-Hen­ri d’Argenson de faire la com­para­i­son avec notre sys­tème actuel, décon­sid­éré pour avoir « don­né le pou­voir à l’oli­garchie, aux baron­nies, aux multi­na­tionales, aux lob­bies, qui font et défont les règle­ments européens sans le moin­dre con­trôle pop­u­laire, face à une classe poli­tique tou­jours prompte à par­ler de “démoc­ra­tie” et de “droits de l’homme” mais en réal­ité impuis­sante ou con­sen­tante ».

Le spé­cial­iste con­clut : « Les com­men­taires «pro-russ­es» ne sont pas l’ex­pres­sion d’un «par­ti de l’é­tranger». Ce qui s’ex­prime aujour­d’hui, c’est un juge­ment poli­tique tel qu’on le retrou­ve presque tou­jours dans l’his­toire: même si les gens n’ai­ment pas Pou­tine, ils recon­nais­sent en lui un grand dirigeant, qui restera dans l’his­toire de la Russie. »

Les médias « main­stream » prendraient-ils enfin en compte la frac­ture qui sépare leur ligne édi­to­ri­ale et le ressen­ti de leurs lecteurs ? Sans doute la crise de la presse est-elle pour quelque chose dans cette remise en ques­tion…

Voir notre infographie du groupe Dassault

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.