Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Figaro rêve aussi d’événements

6 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Figaro rêve aussi d’événements

Le Figaro rêve aussi d’événements

6 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

De tous les grands groupes de médias généralistes, Le Figaro est l’un des seuls à ne pas disposer d’un pôle événementiel. Une lacune qui sera comblée en 2016.

Le groupe Figaro voit grand pour son futur pôle “Events” en grand. Il ambi­tionne de lancer l’an­née prochaine un cat­a­logue de man­i­fes­ta­tions (Forums, con­férences) con­séquent et de dépass­er ample­ment les mod­ules actuels. Sous forme de con­férences réservées aux abon­nés, ces évène­ments restent très lim­ités en taille. Ils ne dépassent jamais la cinquan­taine de par­tic­i­pants et s’adressent donc à un pub­lic trié sur le volet. C’est, de sur­croît, la rédac­tion du Figaro qui les organ­ise. La nou­velle activ­ité événe­men­tielle vis­era elle à mon­ter de grands événe­ments. Elle sera inté­grée aux Ate­liers, la cel­lule “opéra­tions spé­ciales” de la régie du groupe, FigaroMé­dias, dirigée par Aurore Domont. Signe de son ambi­tion, Le Figaro compte recruter qua­tre per­son­nes pour pilot­er le futur pôle. D’ores et déjà, il a débauché Aziliz de Veyri­nas, en charge du “Live” de La Tri­bune. Cette dernière arrivera physique­ment en décem­bre dans l’im­meu­ble du boule­vard Haussmann.

Le nou­veau tro­pisme du Figaro pour l’événe­men­tiel n’est pas for­tu­it. Dis­posant d’une des plus belles mar­ques de presse, le groupe compte bien venir con­cur­rencer les titres de presse haut de gamme qui se sont lancés sur ce créneau dès 2010. Précurseurs en la matière, L’Obs et Libéra­tion réalisent plusieurs mil­lions d’eu­ros de recettes avec leurs forums. Le Monde organ­ise depuis 2014 son fes­ti­val cul­turel qui serait rentable. Les médias économiques ne sont pas en reste. Ain­si La Tri­bune réalise désor­mais près de 15% de son chiffre d’af­faires sur la par­tie événe­men­tielle. Chal­lenges lancera la deux­ième édi­tion du Som­met de l’é­conomie en décembre.

Cette quête de ressources com­plé­men­taires, des­tinée à pal­li­er la baisse récur­rente des ventes et de la pub­lic­ité, tout en faisant ray­on­ner la mar­que, sem­ble désor­mais se déplac­er vers la fran­coph­o­nie. Après la pre­mière con­férence débats organ­isée mi-sep­tem­bre par Le Monde à Abid­jan (Côte d’Ivoire), Libéra­tion tien­dra son pre­mier forum hors Hexa­gone, à Libre­ville au Gabon, du 9 au 10 octo­bre. Un vrai para­doxe pour les deux quo­ti­di­ens, dénonçant à longueur de colonnes les turpi­tudes des prési­dents africains, que d’être plus ou moins spon­sorisés par ces derniers. S’il s’im­plante lui aus­si en Afrique, Le Figaro n’au­ra pas un tel cas de con­science. Le quo­ti­di­en con­ser­va­teur a tou­jours soutenu la françafrique.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés