Accueil | Actualités | Médias | Le CSA a reçu « 700 plaintes » après le passage de Zemmour sur France 5
Pub­lié le 18 septembre 2016 | Éti­quettes : ,

Le CSA a reçu « 700 plaintes » après le passage de Zemmour sur France 5

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le passage d'Éric Zemmour dans « C à Vous » le 6 septembre dernier n'aura pas laissé les téléspectateurs indifférents.

Très regardé et très partagé, l'extrait aurait également choqué un certain nombre de personnes. Sur Twitter, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a ainsi indiqué avoir reçu « plus de 700 signalements concernant l'émission ».

Ce jour-là, Éric Zemmour était venu présenter, face à Anne-Sophie Lapix et Patrick Cohen, son dernier livre, Un Quinquennat pour rien (Albin Michel), recueil de ses chroniques RTL précédé d'un texte de 50 pages intitulé « La France au défi de l'islam ». Sur le plateau, le chroniqueur a expliqué sa position habituelle sur la question, en répétant notamment qu'« il n'y a pas de musulmans modérés ».

Et ce dernier d'ajouter qu'« il y a simplement des gens qui appliquent à la lettre et d'autres qui n'appliquent pas à la lettre. Mais ils savent qu'ils ne sont pas des bons musulmans ». Aussi, l'écrivain a précisé que « le djihad militaire est un élément fondamental de l'Islam. Et les soldats du djihad sont considérés par tous les musulmans, qu'ils le disent ou qu'ils ne le disent pas, comme des bons musulmans, qui osent ».

C'en était trop pour ces fameux 700 téléspectateurs qui ont choisi de saisir le CSA. De son côté, le Conseil a annoncé que le dossier allait être « instruit prochainement ». Il est à noter qu’en 2014, RTL avait reçu une mise en garde de ce même CSA pour une chronique de l’intéressé, ses propos de l’époque ayant été considérés par le gendarme du PAF comme susceptibles d’engendrer des comportements discriminatoires...

Voir aussi

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This