Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Canard Enchaîné relaxé en appel face à Squarcini

24 février 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le Canard Enchaîné relaxé en appel face à Squarcini

Le Canard Enchaîné relaxé en appel face à Squarcini

24 février 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Condamné en première instance pour avoir affirmé que Bernard Squarcini, ancien directeur central du renseignement intérieur, avait piloté des opérations illégales de surveillance de journalistes sous Sarkozy, le Canard Enchaîné a finalement été relaxé en appel ce jeudi.

La Cour d’ap­pel de Paris a con­sid­éré que compte tenu des élé­ments dont dis­po­sait le jour­nal­iste, « du car­ac­tère par­ti­c­ulière­ment sen­si­ble et polémique du sujet, les jour­nal­istes en étant par­ties prenantes, ce qui n’a pu échap­per aux lecteurs, et des pos­si­bil­ités don­nées aux per­son­nal­ités mis­es en caus­es d’ap­porter tous les démen­tis estimés néces­saires », l’heb­do­madaire satirique méri­tait d’être relaxé au titre de la « bonne foi ».

Précédem­ment, il avait été con­damné en pre­mière instance pour non-respect du « principe con­tra­dic­toire » pour ne pas avoir recueil­li la ver­sion de Bernard Squarci­ni, accusé d’avoir mis des jour­nal­istes gênants sous sur­veil­lance, sur ordre de Nico­las Sarkozy. Par­al­lèle­ment, l’an­cien patron de la DCRI a com­paru mar­di devant le tri­bunal cor­rec­tion­nel de Paris, pour­suivi pour avoir réqui­si­tion­né illé­gale­ment les fac­tures détail­lées d’un jour­nal­iste du Monde.

Voir aussi : Le Canard Enchaîné, infographie

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés