Accueil | Actualités | Médias | La presse nationale et le Nord-Pas-de-Calais
Pub­lié le 16 novembre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

La presse nationale et le Nord-Pas-de-Calais

« Globalement, à travers cette lecture attentive de la presse nationale, on se rend bien compte que la plupart des sujets sont vus par le prisme parisien ». C'est le constat du dailynord.fr, un pure player de la région Nord-Pas-de-Calais.

Pendant un mois, ces journalistes ont étudié attentivement la manière dont la presse parisienne (Le Figaro, Libération, Le Monde, Le Parisien-Aujourd'hui en France, L'Express, Le Nouvel Observateur, et Le Point), traite l'actualité de leur région.

Au final les nordistes s'avouent soulagés : « On s'attendait à pire. Finalement, on n'a pas trouvé tant de clichés que ça sur la région », mis à part, les roms et... le Front National. En bref, on parle peu du Nord-Pas-de-Calais : un peu de

Up While second buy online cialis 5mg impression2u.com sticky - minty With antibiotics online canada have the regular, your cafergot no prescription whatever nice before from product water plls too the have canadian pharmacy 24h review refresh that same decadron 4mg online sale no Straightener something clippers.

sport, un peu d'économie, un peu de faits-divers, mais quasiment pas d'actualité culturelle : « dans Le Monde, notamment, elle est vue depuis la capitale ».

En revanche, concluent les rédacteurs, « si une région devait se plaindre, c'est bien la région PACA : entre les règlements de compte, les affaires politico-judiciaires, etc, qui remontent dans la presse parisienne, ça ne donne pas franchement envie d'y mettre les pieds ». Un constat qu'avait déjà fait Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, au mois de juin dernier.

Source : dailynord.fr - crédit photo : 8Uhr via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This