Accueil | Actualités | Médias | La Manif pour tous très suivie par la presse étrangère
Pub­lié le 27 mai 2013 | Éti­quettes : , ,

La Manif pour tous très suivie par la presse étrangère

La presse internationale a été très attentive aux manifestations de ce dimanche 26 mai contre le « mariage pour tous ».

Le quotidien La Croix a recueilli des témoignages de correspondants des grands journaux étrangers à ce sujet. Ainsi, Sophie Pedder, la correspondante du magazine britannique The Economist, juge que « ce n’est pas une question internationale comme la guerre au Mali, mais c’est un thème qui intéresse ».

En Allemagne, « on s’intéresse beaucoup à ce qui se passe en France. La problématique émerge chez nous aussi, mais pas dans la rue », rapporte la correspondante de Deutschlandradio, Ursula Welter. Et celle-ci de constater qu’ « on se déconnecte du cœur du sujet à cause des actes commis par les extrémistes ». Pour Miguel Mora, correspondant pour le quotidien espagnol El País, toute cette agitation « se mélange au malaise vis-à-vis de François Hollande ».

Au pays du soleil levant, on est beaucoup plus compréhensif des manifestants, qui poursuivent leur action bien que la loi ait été votée. L’homosexualité reste un tabou au Japon. « J’envie la situation de la France, les gens n’hésitent pas à se mobiliser pour exprimer leur point de vue », s’est exclamée Takeshi Kokubu , correspondant du quotidien japonais Nishinippon Shimbun. « S’il y avait eu un référendum, peut-être qu’il y aurait moins de protestations », conclut-elle.

Crédit photo : ANFAD via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux