Accueil | Actualités | Médias | La fin de l’Unita
Pub­lié le 2 août 2014 | Éti­quettes :

La fin de l’Unita

L’Unita, quotidien italien d’extrême-gauche fondé il y a 90 ans par Antonio Gramsci, a publié son dernier numéro le 31 juillet dernier, victime de difficultés financières et de la chute de ses ventes.

L’UnitaL’Unita a suivi les vicissitudes du Parti Communiste Italien transformé depuis en Parti Démocratique (PD).

Depuis plusieurs mois les journalistes n’étaient plus payés et l’appel au secours du vice-directeur Pietro Spataro à Matteo Renzi, nouveau premier ministre et premier secrétaire du PD, semble ne pas avoir été entendu.

L’Unita suit la tendance à la disparition de la presse d’opinion en Italie. À l’autre extrémité du spectre politique, Il Secolo de Italia (quotidien du MSI puis de l’AN et enfin du Parti de la Liberté berlusconien), fondé en 1952, s’est transformé en pure player de peu d’influence en 2012.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.