La fin de l’Unita

Télécharger en PDF

L’Unita, quotidien italien d’extrême-gauche fondé il y a 90 ans par Antonio Gramsci, a publié son dernier numéro le 31 juillet dernier, victime de difficultés financières et de la chute de ses ventes.

L’UnitaL’Unita a suivi les vicissitudes du Parti Communiste Italien transformé depuis en Parti Démocratique (PD).

Depuis plusieurs mois les journalistes n’étaient plus payés et l’appel au secours du vice-directeur Pietro Spataro à Matteo Renzi, nouveau premier ministre et premier secrétaire du PD, semble ne pas avoir été entendu.

L’Unita suit la tendance à la disparition de la presse d’opinion en Italie. À l’autre extrémité du spectre politique, Il Secolo de Italia (quotidien du MSI puis de l’AN et enfin du Parti de la Liberté berlusconien), fondé en 1952, s’est transformé en pure player de peu d’influence en 2012.