Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La BBC veut plus de visibilité pour les LGB

19 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | La BBC veut plus de visibilité pour les LGB

La BBC veut plus de visibilité pour les LGB

19 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes

La BBC adore se regarder le nombril ; elle est sans arrêt agitée par des débats autour des « discriminations », ou supposées telles. Cela a concerné les minorités raciales, tout d’abord, puis, plus récemment, les femmes : âge des intervenantes, longueur de leur jupe, place des femmes de couleur… N’oublions pas que l’on peut être discriminé(e) à plus d’un titre !

Aujourd’hui, alors que le pre­mier min­istre con­ser­va­teur David Cameron vient de se pronon­cer en faveur du mariage pour les cou­ples de même sexe, la BBC s’inquiète de la représen­ta­tion sur ses écrans des per­son­nes LGB (les­bi­ennes, gay et bisex­uelles). Le ser­vice pub­lic a donc com­man­dité un énième rap­port sur le sujet. Sans sur­prise, celui-ci, paru cette semaine, con­clut que l’on n’en fait jamais assez en la matière. Les per­son­nes LGB sont ain­si encore « rel­a­tive­ment invis­i­bles » et « trop sou­vent stéréo­typées » à la télévi­sion. Même si quelques feuil­letons mai­son reçoivent des bons points pour avoir su, à la façon de notre « Plus belle la vie », inclure des per­son­nages homo­sex­uels dans leur scé­nario, il faut faire encore des efforts. Voici donc quelques unes des prin­ci­pales recom­man­da­tions du rapport :

- Atten­tion à ne pas dis­crim­in­er les les­bi­ennes et les bi en inclu­ant surtout des homo­sex­uels mâles dans les fic­tions ou les pro­grammes de divertissement.

- Veiller à présen­ter plus de per­son­nes LGB dans tous les types d’émissions, notam­ment les émis­sions des­tinées aux enfants.

- Dans les pro­grammes d’information, ne pas don­ner trop la parole aux points de vue « homo­phobes » (les homo­phobes étant ceux qui s’opposent au mariage gay ou à l’adoption par les cou­ples homosexuels).

- Atten­tion à ce que les per­son­nes LGB présen­tées à la télévi­sion ne soient pas for­cé­ment jeunes, blancs et en bonne san­té, car on peut aus­si être LGB vieux, de couleur et/ou handicapé.

- Enfin, ne pas pren­dre trop d’ac­teurs hétéro­sex­uels pour jouer des per­son­nages de fic­tion LGB car ceux-ci man­quent de crédi­bil­ité dans ces rôles de com­po­si­tion ! En d’autres ter­mes, il est tout à fait légitime qu’une per­son­ne de couleur joue un per­son­nage d’une pièce de Shake­speare, mais pas qu’un hétéro­sex­uel joue un per­son­nage homosexuel…

Les « experts » ayant con­tribué à ce rap­port, on s’en doute à la lec­ture de ces recom­man­da­tions, étaient pro­posés par les asso­ci­a­tions mil­i­tantes LGB elles-mêmes. Mais une ques­tion fon­da­men­tale reste cepen­dant en sus­pens : pourquoi ces ligues de ver­tu ont-elles oublié les trans ? La trans­pho­bie n’est-elle pas une dis­crim­i­na­tion comme une autre ? Espérons qu’un nou­veau rap­port comblera cette insup­port­able lacune.

Crédit pho­to : kyle­zoa via Flickr (cc)

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés