Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Jean-Vincent Placé / Canal+ : l’affrontement

14 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Jean-Vincent Placé / Canal+ : l’affrontement

Jean-Vincent Placé / Canal+ : l’affrontement

Invité sur le plateau du « Supplément » de Canal, l’écologiste Jean-Vincent Placé a été confronté à nouveau à ses histoires de PV impayés (ou non). Un rappel qui lui a fortement déplu…

Dans le sujet dif­fusé par Canal, qui évoque ses 18 000 euros de PV pré­ten­du­ment impayés, on peut enten­dre Michèle Sab­ban, vice-prési­dente social­iste du con­seil région­al d’Île-de-France, assur­er que le patron des séna­teurs éco­los n’a réglé que 7 000 euros sur cette somme astronomique. Ce que con­teste formelle­ment M. Placé.

« Je n’ai rien à nier, j’ai déjà tout dit sur cette affaire, c’est clos, j’ai tous les élé­ments. Ça date d’il y a cinq ans, je trou­ve ça minable de repass­er sur cette his­toire, sur laque­lle j’ai déjà répon­du », s’est-il emporté. Menaçant plusieurs fois de quit­ter l’émis­sion, Jean-Vin­cent Placé prof­it­era juste­ment de la coupure pub pour le faire, non sans avoir lâché un : « Je me tire, vous me faites chi­er. » Il revien­dra finale­ment à la reprise de l’an­tenne.

Sur Twit­ter, après l’émis­sion, il sig­ni­fie à Jérôme Bermyn, le jour­nal­iste qui a réal­isé le reportage, qu’il sera son « pre­mier procès en diffama­tion », avant de pré­cis­er qu’il atta­que­ra égale­ment pour ses « men­songes » Michèle Sab­ban, « cou­tu­mière du fait et que per­son­ne ne croit plus nulle part ».

Inter­rogé par puremedias.com, le séna­teur EELV dénonce, à pro­pos de Jérôme Bermyn, un jour­nal­iste « mielleux » et « fausse­ment sym­pa­thique » durant le tour­nage au cours duquel ce dernier ne lui a jamais posé la ques­tion quant à cette affaire de PV. « C’est hon­teux ! », a‑t-il protesté, assur­ant qu’il n’é­tait « pas loin d’aller en diffama­tion ».

Enfin, à pro­pos de la séquence en off dif­fusée par Canal, Placé assure que le tour­nage s’est arrêté 45 min­utes, avant qu’on lui garan­tisse que rien ne fil­tr­erait s’il reve­nait sur le plateau. Une promesse qui n’a pas été respec­tée par la pro­duc­tion. « Je n’ai jamais vu des tor­dus pareils », s’est-il indigné.

Canal+, out­re les promess­es non tenues, a‑t-elle pour autant eu tort de rap­pel­er au téléspec­ta­teur les affaires en cours con­cer­nant M. Placé ?

Lire également notre dossier : L’esprit Canal, derrière la dérision, le fanatisme

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.