Accueil | Actualités | Médias | Jean-Luc Mélenchon veut surveiller les journalistes du Monde et de Libé
Pub­lié le 7 mai 2014 | Éti­quettes : ,

Jean-Luc Mélenchon veut surveiller les journalistes du Monde et de Libé

Le journal Le Monde envoie-t-il des espions sous une fausse identité dans les rangs du Front de Gauche ? C'est ce que laisse entendre Gabriel Amard, tête de liste FdG aux européennes dans l'Est.

Dans un billet publié sur son blog, le candidat accuse un journaliste du Monde de s'être fait passer pour un reporter de Libération, puis d'avoir écrit un article biaisé sur la mobilisation du Front de Gauche devant l'usine Alstom de Belfort. Un article, rédigé par Jean-Pierre Tenoux, qui débute sur la gêne occasionnée par la camionnette du parti de Jean-Luc Mélenchon. « Les méthodes du Monde sont dignes du journalisme de caniveaux ! », peste M. Amard.

De son côté, le leader du parti appelle carrément ses militants à se méfier des journalistes de ces deux journaux, et à « surveiller de façon étroite et vigilante, à filmer leurs agissements, si possible, dès qu’ils les repèrent, qu’ils agissent à découvert ou qu’ils se cachent sous des faux noms ».

Des accusations formellement démenties par le quotidien du soir. « L'ancien sénateur socialiste n'hésite pas à affirmer – au mépris de toute vérité – qu'un de nos journalistes a couvert une actualité du Parti de gauche en travestissant sa qualité de journaliste au Monde. Les propos de [Jean-Luc Mélenchon] visant notre journal sont mensongers, insultants et diffamants », a réagi Natalie Nougayrède, directrice du journal.

Voir nos infographies du Monde et de Libération

Crédit photo : k-m via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

66% récolté
Objec­tif : jan­vi­er 2019 ! Nous avons récolté 1.320,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux