Accueil | Actualités | Médias | Italie : Bepe Grillo contre la télévision
Pub­lié le 6 novembre 2012 | Éti­quettes : , ,

Italie : Bepe Grillo contre la télévision

Le récent vainqueur des élections partielles en Sicile, le Mouvement des Cinq étoiles (« Cinque Stelle ») du comique entré en politique Beppe Grillo, se déclare contre les participations de son mouvement aux « talks shows » considérés comme un spectacle anti-politique et dégradant.

Alors que la classe politique italienne tremble à l’idée que le parti des Cinq étoiles devienne le premier parti italien lors des prochaines élections générales, son meneur Beppe Grillo prend de plus en plus de distances avec la télévision. Si les entretiens pour expliquer la politique du parti sont autorisés, toute activité « politico-ludique » est exclue.

Les journalistes du service public (la Rai) ou privé (Mediaset) sont considérés comme les « nouvelles fées dont la tâche est de transformer les gourdes en hommes d’État et qui sont là comme des prétoriens du système politique pour protéger leur portefeuille ».

Source : Corriere della Sera

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This