Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Islamisation à Roubaix : des journaux attaquent frontalement Valeurs Actuelles

12 mars 2015

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Islamisation à Roubaix : des journaux attaquent frontalement Valeurs Actuelles

Islamisation à Roubaix : des journaux attaquent frontalement Valeurs Actuelles

Fait rare dans le monde de la presse : trois journaux s’en sont pris vigoureusement à un reportage de l’un de leurs confrères, mettant directement en cause son honnêteté.

Dans sa dernière édi­tion, Valeurs Actuelles pub­li­ait un reportage de ter­rain à Roubaix, « la ville aux six mosquées ». Le jour­nal­iste, Pierre-Alexan­dre Bouclay, y décrit une « anci­enne per­le du Nord » dev­enue « lab­o­ra­toire de la France d’après »« les Français ne sont plus qu’une minorité par­mi d’autres ». Et l’ar­ti­cle de dérouler le triste bilan de la ville sur le plan de l’is­lami­sa­tion.

Un por­trait de Roubaix qui n’au­ra pas plu au quo­ti­di­en région­al La Voix du Nord, qui s’en est pris publique­ment à son con­frère en pub­liant un arti­cle de mise au point sur un reportage « truf­fé de clichés et de men­songes ». Tout d’abord, La Voix du Nord s’at­taque à l’af­fir­ma­tion de M. Bouclay, pho­to à l’ap­pui, selon laque­lle il se trou­verait rue de l’Al­ma des « vit­rines de burqas et de hijabs » qui « don­nent une idée de la mode locale ».

« Manque de chance, il n’y a aucune bou­tique de ce genre rue de l’Alma. La pho­to qui illus­tre le reportage a été prise rue de Lan­noy, à l’autre bout de Roubaix… », répond le quo­ti­di­en. En somme, celui-ci, qui pré­tend atta­quer Valeurs Actuelles sur des « men­songes », com­mence sa con­tre-enquête par… une erreur de nom de rue, qui n’en­lève rien à la présence impor­tante de bou­tiques ven­dant des burqas.

Deux­ième point abor­dé : les « mys­térieux accom­pa­g­na­teurs du jour­nal­iste ». En effet, dans le reportage de VA, Pierre-Alexan­dre Bouclay évoque un inci­dent sur­venu rue de l’Al­ma, où la voiture dans laque­lle il se trou­vait en com­pag­nie de ses accom­pa­g­na­teurs a été attaquée par des deal­ers qui ont brisé leur vit­re arrière.

« On ne sait pas si ce fait est exact, mais ce qu’oublie de pré­cis­er l’article, c’est que ces “accom­pa­g­na­teurs” ne sont autres que les élus locaux du Front Nation­al », écrit La Voix du Nord. Ouf ! Il ne s’agis­sait « que » d’élus du Front Nation­al ! Tout va bien dans le meilleur des mon­des… Con­tac­té par l’Ojim, M. Bouclay pré­cise qu’il a eu recours à trois fixeurs dont, en effet, un con­seiller munic­i­pal Front Nation­al ; il nous con­firme par ailleurs que les trafi­quants n’avaient « aucun moyen de savoir qui se trou­vait à bord du véhicule », et que celui-ci a été pris pour cible car « jugé sus­pect » (il roulait lente­ment) par les agresseurs. Une fois de plus, La Voix du Nord met un coup d’épée dans l’eau… et le busi­ness des deal­ers, bien réel, suit son cours.

Plus loin, le papi­er de l’heb­do­madaire est égale­ment remis en cause sur les chiffres qu’il donne sur l’im­mi­gra­tion à Roubaix. Selon l’au­teur, les Français sont aujour­d’hui minori­taires dans leur ville. Celui-ci s’ap­puie sur une source offi­cielle tirée du livre « Le Para­doxe de Roubaix » de Philippe Aziz, qui estime à 60 % la pop­u­la­tion d’o­rig­ine extra-européenne et n’a jamais été sérieuse­ment con­tred­it.

Pour con­tre-atta­quer, La Voix du Nord reproche d’un air moqueur à l’au­teur d’avoir inter­rogé un citoyen lamb­da, « Charles, ingénieur en retraite » sur ces chiffres, non sour­cés dans l’en­quête, il est vrai, mais con­nus des habi­tants. Cepen­dant, ce retraité ne vient, dans le papi­er, que livr­er un ressen­ti sur cette esti­ma­tion, affir­mant que, depuis, la sit­u­a­tion a évolué en pire. À aucun moment il n’a valeur de spé­cial­iste. Inter­roger les citoyens, un tra­vail jour­nal­is­tique pour­tant tout à fait nor­mal mais qui inter­pelle vis­i­ble­ment le quo­ti­di­en région­al.

« Soyons hon­nêtes : il n’y a pas que des men­songes dans l’article de Valeurs Actuelles. Il y a aus­si beau­coup de clichés et de rac­cour­cis dans un reportage qui mélange pau­vreté, délin­quance et rad­i­cal­isme religieux. De tout cela, le jour­nal­iste fait une tam­bouille présen­tant la ville comme un coupe-gorge aux mains des islamistes », explique La Voix du Nord, fière de sa con­tre-enquête qui n’a rien démon­tré…

Nord Éclair, autre quo­ti­di­en région­al, s’est empressé de faire l’é­cho du tra­vail de son con­frère, jugeant à son tour que « ren­dre compte de la réal­ité n’est sans doute pas l’objectif que se fixe Valeurs actuelles (…) qui con­sacre cette semaine un arti­cle au Roubaix que les extrémistes veu­lent voir pour illus­tr­er leurs démon­stra­tions ten­dan­cieuses ».

Et de con­clure : « Claire­ment, nous ne parta­geons pas les mêmes valeurs. » Du côté de Libéra­tion, on a égale­ment sauté sur l’oc­ca­sion pour démon­ter l’un des seuls heb­do­madaires qui se vend en qual­i­fi­ant son enquête de « fan­tasme ». Libé accuse VA d’« écrire tout en n’im­porte quoi » et rap­pelle que « Roubaix est régulière­ment mise en avant par la droite et l’ex­trême droite pour appuy­er les fan­tasmes d’ ”islami­sa­tion” de la France ».

En France, il est rare qu’un média mette aus­si ouverte­ment en cause le tra­vail d’un con­frère, qui plus est d’une manière aus­si offen­sive. Comme nous venons de le voir, cette « con­tre-attaque » n’au­ra pas apporté grand chose en matière de con­tra­dic­tion. Mais néan­moins une chose est sûre : dans la presse tra­di­tion­nelle, il y a des sujets qui fâchent.

Crédit pho­to : het­style via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.