Accueil | Actualités | Médias | Islam : Pujadas veut positiver
Pub­lié le 28 février 2013 | Éti­quettes : ,

Islam : Pujadas veut positiver

Suite à la sortie de « Agissons avant qu’il ne soit trop tard », un livre d’entretiens avec l’imam Chalghoum, David Pujadas s’est confié au Nouvel Obs.

Dans cet entretien, le présentateur du JT de France 2 constate « un sentiment de méfiance vis-à-vis de l’islam » en France et estime qu’il est de la « responsabilité des médias » de « proposer un contrepoids à cette image ». « Qu’on le veuille ou non, l’image que nous, les médias, renvoyons de l’islam depuis le 11 septembre est celle d’un islam de combat. C’est une image négative. Je ne jette pas la pierre aux médias. Ils font leur travail honnêtement » a-t-il expliqué.

Les médias ont donc, d’après Pujadas, modelé une certaine image de l’islam et cette image est négative. Aujourd’hui, le journaliste estime qu’il est du « devoir » des médias d’inverser cette tendance et de donner à voir un islam positif.

Ainsi le présentateur du JT de France 2 souhaite-t-il rétablir la balance. Mais à travers cet aveu, ne confirme-t-il pas implicitement le rôle de premier pouvoir qu’exercent aujourd’hui les médias ?

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.