Accueil | Actualités | Médias | Islam : Pujadas veut positiver
Pub­lié le 28 février 2013 | Éti­quettes : ,

Islam : Pujadas veut positiver

Suite à la sortie de « Agissons avant qu’il ne soit trop tard », un livre d’entretiens avec l’imam Chalghoum, David Pujadas s’est confié au Nouvel Obs.

Dans cet entretien, le présentateur du JT de France 2 constate « un sentiment de méfiance vis-à-vis de l’islam » en France et estime qu’il est de la « responsabilité des médias » de « proposer un contrepoids à cette image ». « Qu’on le veuille ou non, l’image que nous, les médias, renvoyons de l’islam depuis le 11 septembre est celle d’un islam de combat. C’est une image négative. Je ne jette pas la pierre aux médias. Ils font leur travail honnêtement » a-t-il expliqué.

Les médias ont donc, d’après Pujadas, modelé une certaine image de l’islam et cette image est négative. Aujourd’hui, le journaliste estime qu’il est du « devoir » des médias d’inverser cette tendance et de donner à voir un islam positif.

Ainsi le présentateur du JT de France 2 souhaite-t-il rétablir la balance. Mais à travers cet aveu, ne confirme-t-il pas implicitement le rôle de premier pouvoir qu’exercent aujourd’hui les médias ?

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This