Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Hyper Casher : les médias ont-ils contraint le RAID à lancer l’assaut précipitamment ?

17 juin 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Hyper Casher : les médias ont-ils contraint le RAID à lancer l’assaut précipitamment ?

Hyper Casher : les médias ont-ils contraint le RAID à lancer l’assaut précipitamment ?

17 juin 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Lundi 15 juin sur France 3 était diffusé le documentaire de Serge Moati, « L’Intérieur au cœur de la crise », qui montrait les coulisses du ministère de l’Intérieur lors des attentats terroristes de janvier.

À cette occa­sion, le doc­u­ment souligne le rôle prépondérant joué par les médias d’in­for­ma­tion en con­tinu, dont l’in­flu­ence a été jusqu’à con­train­dre la police de lancer sans plus atten­dre l’as­saut de l’Hy­per Cash­er, porte de Vincennes.

En effet, lors d’une séquence, on aperçoit un polici­er appel­er l’un de ses col­lègues pour l’in­former : « C’est mar­qué sur BFM. Le plein écran : ‘Un assaut est lancé à Dammartin’. » Une annonce en direct qui va con­train­dre les hommes du Raid postés près de l’Hy­per Cash­er à lancer, eux-aus­si, l’as­saut pour pro­téger les otages, le ter­ror­iste Coulibaly ayant prévenu qu’il les tuerait si l’as­saut était lancé à Dammartin.

En févri­er, le CSA avait pronon­cé 13 mis­es en demeure pour cette dan­gereuse pré­cip­i­ta­tion. En enfants gâtés, les médias con­cernés avaient crié au scan­dale, esti­mant que la lib­erté d’in­for­ma­tion était menacée.

Mais la lib­erté d’in­former est-elle supérieure à la vie humaine ?

Voir notre dossier : « Les enfants gâtés de l’info en continu »

Crédit pho­to : DR

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés