Accueil | Actualités | Médias | France Télévisions : Coca-Cola n’aime pas la critique !
Pub­lié le 5 février 2013 | Éti­quettes : , ,

France Télévisions : Coca-Cola n’aime pas la critique !

Mécontent d’un documentaire à charge, Coca-Cola aurait retiré toutes ses publicités de France Télévisions pour l’année 2013, selon le Canard Enchaîné du 30 janvier.

Si le Canard ne cite pas ses sources, il semble très sûr de lui, parlant d’une lettre reçue par la direction suite au documentaire « Coca-Cola : la formule secrète » d’Olivia Mokiejewski, diffusé sur France 2 le 8 janvier 2013 dans l’émission « Infrarouge », où la journaliste montre notamment l’effet volontairement addictif du Coca-Cola et sa responsabilité dans l’obésité des adolescents. Ainsi le géant américain de la boisson gazeuse aurait-il « écrit à Rémy Pfimlin pour se plaindre et ajouter qu'il sucre sa pub en 2013 sur les chaînes du groupe public. Quelque 2 millions d'euros de manque à gagner, selon des sources internes, chiffres que ne confirme pas l'entourage du pédégé ».

Bruno Belliat, directeur de la communication du groupe France Télévisions, contacté par Rue89, a nié l’existence de cette lettre : « S’il y a une lettre, elle n’a pas dû arriver chez France Télévisions publicité. Nous sommes le 30 janvier, je ne sais donc pas ce que Coca-Cola a prévu pour son budget publicitaire. Par ailleurs, je ne peux pas me prononcer sur les décisions internes et stratégiques de Coca-Cola. La seule chose que je peux vous dire, c’est qu’en 2012, ils ont été fortement présents pour les Jeux olympiques. »

De son côté, Coca-Cola ne laisse rien transparaître. « On ne souhaite pas communiquer sur notre relation avec France 2. Cela reste entre nous et France Télévisions », a déclaré la firme à Rue89.

Crédit photo : DeusXFlorida via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux