Accueil | Actualités | Médias | France Télévisions : Coca-Cola n’aime pas la critique !
Pub­lié le 5 février 2013 | Éti­quettes : , ,

France Télévisions : Coca-Cola n’aime pas la critique !

Mécontent d’un documentaire à charge, Coca-Cola aurait retiré toutes ses publicités de France Télévisions pour l’année 2013, selon le Canard Enchaîné du 30 janvier.

Si le Canard ne cite pas ses sources, il semble très sûr de lui, parlant d’une lettre reçue par la direction suite au documentaire « Coca-Cola : la formule secrète » d’Olivia Mokiejewski, diffusé sur France 2 le 8 janvier 2013 dans l’émission « Infrarouge », où la journaliste montre notamment l’effet volontairement addictif du Coca-Cola et sa responsabilité dans l’obésité des adolescents. Ainsi le géant américain de la boisson gazeuse aurait-il « écrit à Rémy Pfimlin pour se plaindre et ajouter qu'il sucre sa pub en 2013 sur les chaînes du groupe public. Quelque 2 millions d'euros de manque à gagner, selon des sources internes, chiffres que ne confirme pas l'entourage du pédégé ».

Bruno Belliat, directeur de la communication du groupe France Télévisions, contacté par Rue89, a nié l’existence de cette lettre : « S’il y a une lettre, elle n’a pas dû arriver chez France Télévisions publicité. Nous sommes le 30 janvier, je ne sais donc pas ce que Coca-Cola a prévu pour son budget publicitaire. Par ailleurs, je ne peux pas me prononcer sur les décisions internes et stratégiques de Coca-Cola. La seule chose que je peux vous dire, c’est qu’en 2012, ils ont été fortement présents pour les Jeux olympiques. »

De son côté, Coca-Cola ne laisse rien transparaître. « On ne souhaite pas communiquer sur notre relation avec France 2. Cela reste entre nous et France Télévisions », a déclaré la firme à Rue89.

Crédit photo : DeusXFlorida via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This