Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Bleu s’implante à Saint-Étienne
Publié le 

14 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | France Bleu s’implante à Saint-Étienne

France Bleu s’implante à Saint-Étienne

« Quinze années de lobbying » des élus locaux et pas moins de 600 000 euros de subventions publiques auront été nécessaires pour que France Bleu puisse s’implanter à Saint-Étienne.

Depuis le 9 sep­tem­bre, la radio émet en effet dans la ville, à la grande sat­is­fac­tion du maire, qui estime que « Saint-Éti­enne mérite cette implan­ta­tion » et vante la « créa­tion de 26 emplois sur le ter­ri­toire »…

Mais, pour les col­lec­tiv­ités locales, la fac­ture est salée : 300 000 euros pour Saint-Éti­enne Métro­pole, 200 000 euros pour le con­seil général de la Loire et 100 000 euros pour la ville ! Rap­pelons aus­si que la radio est financée par la rede­vance et donc… par le con­tribuable.

Comme le note Rue89 Lyon, cette « réus­site con­sen­suelle […] com­mence à faire grin­cer quelques dents ». C’est notam­ment le cas des radios locales qui dénon­cent « l’oc­troi de sub­ven­tions dis­pendieuses alors que Radio France est déjà financée par la loi de finances et par l’im­pôt » et qui « s’in­quiè­tent de la présence pri­or­i­taire de France Bleu en tant que parte­naire sur les grands évène­ments ».

Si la con­cur­rence râle, les dents grin­cent égale­ment en interne. « Comme toute nou­velle créa­tion au sein de Radio France, l’im­plan­ta­tion de France Bleu à Saint-Éti­enne se fait au détri­ment des autres sta­tions du réseau » dénonce Vale­ria Emanuele du SNJ Radio France. À Saint-Éti­enne, sur les 28 employés qui font tourn­er la sta­tion, 26 sont déjà salariés chez Radio France. Les deux seules embauch­es : « les salariés en charge de l’ac­cueil » !

Source : Rue89 Lyon — crédit pho­to : Site francebleu.fr / monatge Ojim (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision