Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Bleu s’implante à Saint-Étienne

14 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | France Bleu s’implante à Saint-Étienne

France Bleu s’implante à Saint-Étienne

« Quinze années de lobbying » des élus locaux et pas moins de 600 000 euros de subventions publiques auront été nécessaires pour que France Bleu puisse s’implanter à Saint-Étienne.

Depuis le 9 sep­tem­bre, la radio émet en effet dans la ville, à la grande sat­is­fac­tion du maire, qui estime que « Saint-Éti­enne mérite cette implan­ta­tion » et vante la « créa­tion de 26 emplois sur le ter­ri­toire »…

Mais, pour les col­lec­tiv­ités locales, la fac­ture est salée : 300 000 euros pour Saint-Éti­enne Métro­pole, 200 000 euros pour le con­seil général de la Loire et 100 000 euros pour la ville ! Rap­pelons aus­si que la radio est financée par la rede­vance et donc… par le contribuable.

Comme le note Rue89 Lyon, cette « réus­site con­sen­suelle […] com­mence à faire grin­cer quelques dents ». C’est notam­ment le cas des radios locales qui dénon­cent « l’oc­troi de sub­ven­tions dis­pendieuses alors que Radio France est déjà financée par la loi de finances et par l’im­pôt » et qui « s’in­quiè­tent de la présence pri­or­i­taire de France Bleu en tant que parte­naire sur les grands évène­ments ».

Si la con­cur­rence râle, les dents grin­cent égale­ment en interne. « Comme toute nou­velle créa­tion au sein de Radio France, l’im­plan­ta­tion de France Bleu à Saint-Éti­enne se fait au détri­ment des autres sta­tions du réseau » dénonce Vale­ria Emanuele du SNJ Radio France. À Saint-Éti­enne, sur les 28 employés qui font tourn­er la sta­tion, 26 sont déjà salariés chez Radio France. Les deux seules embauch­es : « les salariés en charge de l’ac­cueil » !

Source : Rue89 Lyon — crédit pho­to : Site francebleu.fr / monatge Ojim (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Claude Askolovitch

PORTRAIT — Claude Askolovitch débute sa car­rière à Sci­ences et Vie Économie puis entre à RFO avant d’être engagé au Matin de Paris. Fin 1987, il rejoint Europe 1 puis devient reporter à l’EDJ et à Marianne.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.