Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
FOG et Yves Thréard poursuivis pour injure publique et diffamation
Publié le 

4 février 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | FOG et Yves Thréard poursuivis pour injure publique et diffamation

FOG et Yves Thréard poursuivis pour injure publique et diffamation

Mardi 2 février 2016, Franz-Olivier Giesbert et Yves Thréard passaient devant le tribunal de Marseille pour avoir formulé des critiques à l’encontre de la CGT de la compagnie maritime SNCM.

Dans Le Point du 10 juil­let 2014, Franz-Olivi­er Gies­bert expli­quait : « La vérité oblige à dire que la CGT est au syn­di­cal­isme ce que le FN est à la poli­tique. Un boulet nation­al, une attrac­tion uni­verselle, une excep­tion française. » Ce dernier ajoutait que « si les aven­tures de la SNCM étaient un film, le scé­nario aurait été écrit par Michel Audi­ard, l’au­teur génial de cette maxime : “Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les recon­naît” », et jugeait que la SNCM était « une sorte de bateau ivre rack­et­té par son syn­di­cat ».

Absent du tri­bunal à l’au­di­ence, il était pour­suivi pour « com­plic­ité d’in­jure publique » envers le syn­di­cat. « C’est une flèche empoi­son­née qu’on décoche dans le cœur des syn­di­cats », a plaidé Me Christophe Basse, qui représen­tait la CGT, esti­mant que ces pro­pos « por­tent atteinte à l’hon­neur » de la CGT. Celui-ci a donc demandé au tri­bunal « d’a­jouter une 22e con­damna­tion » au casi­er judi­ci­aire de l’an­cien respon­s­able de pub­li­ca­tion du Point.

Pour sa défense, Me Renaud Legune­hec a déclaré qu’il s’agis­sait d’« un édi­to­r­i­al étayé, con­tex­tu­al­isé, pas du tout une bor­dée d’in­jures comme on voudrait vous le faire croire ». Et d’a­jouter : « Si on ne peut pas sup­port­er ce genre de com­para­i­son et de cri­tiques, (…) il ne faut pas faire de syn­di­cal­isme. »

Pour sa part, Yves Thréard, édi­to­ri­al­iste du Figaro, com­para­is­sait égale­ment, à la même audi­ence, pour­suivi en diffama­tion par le comité d’en­tre­prise de la SNCM. Le 8 juil­let 2014, sur la chaîne LCP, il avait estimé que la SNCM était « l’o­tage des syn­di­cats avec des malver­sa­tions à tous les niveaux, même au niveau (…) du comité d’en­tre­prise avec des détourne­ments de fonds ». Or pour son avo­cat, Me Sil­vio Rossi-Arnaud, « le CE n’est absol­u­ment pas visé, il est même présen­té comme une vic­time » dans ces déc­la­ra­tions.

Les deux juge­ments seront ren­dus le 22 mars prochain.

Voir nos portraits d’Yves Thréard et de Franz-Olivier Giesbert

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision