Accueil | Actualités | Médias | Le Grand Journal va remplacer Denisot
Pub­lié le 7 juin 2013 | Éti­quettes : , ,

Le Grand Journal va remplacer Denisot

Canal envisage de remplacer Michel Denisot à la tête du « Grand Journal » et de modifier la formule de l’émission.

« Michel Denisot et Canal + s'interrogent effectivement pour l'année prochaine, a répondu la chaîne cryptée aux rumeurs lancées par puremedias.com et Télérama. Michel Denisot va-t-il continuer ou pas, compte tenu de ses nouvelles fonctions de directeur de la rédaction du magazine Vanity Fair ? Une réflexion commune est engagée dans la mesure où il mesure l'ampleur de cette tâche. Nous nous donnons jusqu'à la semaine prochaine pour prendre une décision. »

Si Canal évoque des problèmes liés aux nouvelles fonctions de Denisot à Vanity Fair, la raison de la perte d’audience de l’émission n’est pas évoquée. Pourtant, le « Grand Journal » a perdu 15 % de téléspectateurs en avril, par rapport à 2012 (année d’élections). Et si l’on rapporte que « la première partie de l'émission est très solide », c’est pour mieux dissimuler le peu d’intérêt porté à la suite de l’émission.

Cette perte de vitesse, poussant au renouvellement, et l’arrivée d’une forte concurrence des autres chaînes sur ce créneau horaire pourrait marquer la fin de la suprématie du « Grand Journal », récemment allumé par l’un de ses anciens chroniqueurs, Ollivier Pouriol.

Voir aussi : Grand Journal : Pourriol en remet une couche

Crédit photo : Simoné Eusebio via Wikimedia (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux