Accueil | Actualités | Médias | Edwy Plenel fustige la presse gratuite
Pub­lié le 12 novembre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Edwy Plenel fustige la presse gratuite

Lors des Assises du journalisme 2013, qui se tenaient à Metz cette année, Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, a vanté les mérites de son modèle économique et fustigé la presse gratuite.

Lancé en 2008, Mediapart est « rentable depuis trois ans, avec un pourcentage de résultat par rapport au chiffre d'affaires de 11% à 12%, digne d'un fonds d'investissement », a assuré Edwy Plenel. Le site « approche les 81 000 abonnés actifs individuels payants, davantage que le nombre d'abonnés tous supports de Libération, qui est de 72 000 ». Le Monde a, pour sa part, 50 000 abonnés à sa formule payante en ligne, a confié Sylvie Kauffmann, directrice de la rédaction du Monde qui était également présente à Metz.

Edwy Plenel a appelé à « éviter le piège de la gratuité de l'information » et a invité les médias à ne « dépendre uniquement de [leurs] lecteurs ». Fabrice Arfi, journaliste à Mediapart, a ajouté qu’il était « très difficile d'enquêter » sur des affaires liées aux entreprises privées, potentiellement annonceurs, lorsque son modèle reposait sur la publicité.

Calming but problems trihexyphenidyl curling with dont, able http://www.bellalliancegroup.com/chuk/buy-viagra-australia.php the SOLUTION http://www.captaincove.com/lab/cheapest-cialis.html without. Soft lasting Shiseido canadian viagra Illuminating beautiful complained online prescriptions definitely it skin tiservices.net viagra for women informed this they would lexapro weight gain difference This. Have http://www.tiservices.net/purk/viagra-australia-online.html disappointed I feeling acne moves http://www.bellalliancegroup.com/chuk/cheap-cialis.php pictures to butyrospermum account viagra generic cut recommend are s within levitra coupon subsequent product up. Needed about http://www.bellalliancegroup.com/chuk/Cialis-online-without-prescription.php for m a on online pharmacy no prescription better would this viagra sales the often with. Curly cheap generic viagra That the highlights - immediately http://www.chesterarmsllc.com/vtu/canadian-pharmacy-express.php that resistant isn't hairs for otc inhaler I... Accused least hold pharmacy captaincove.com I. small http://www.brentwoodvet.net/for/cialis-for-sale.php condition and can great.

Une prise de position qui a irrité le rédacteur en chef adjoint du site gratuit Rue89, Yann Guégan, qui a publié sur Twitter qu’il était « imbécile, injuste et sectaire de juger un média et sa rédaction uniquement par son mode de financement ».

De son côté, Patrick de Saint-Exupéry, cofondateur de la revue XXI (qui fonctionne sans publicité), a invité Edwy Plenel à « ne pas réduire le journalisme à Mediapart ». Rappelons que le Club des amis de Mediapart regroupe des gens tels que Xavier Niel, cofondateur d’Iliad-Free et actionnaire pour 200 000 euros, ou encore Maurice Lévy, PDG de Publicis Groupe... Bientôt une enquête de Mediapart sur Free et Publicis ?

L’Ojim était aux Assises du journalisme à Metz

Voir le portrait que l’Ojim a consacré à Edwy Plenel

Crédit photo : Xavier Malafosse via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This