Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Droits voisins versés par Facebook, les éditeurs indépendants du SAEP se rebiffent

13 novembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Droits voisins versés par Facebook, les éditeurs indépendants du SAEP se rebiffent

Droits voisins versés par Facebook, les éditeurs indépendants du SAEP se rebiffent

13 novembre 2021

Nous avons récemment parlé de l’accord avec Facebook signé par l’APIG, Association de la presse d’intérêt général. On connaît maintenant l’enveloppe annuelle versée par Facebook à l’ensemble de la presse française, 25M€. Mais on ne connait pas sa répartition : le SAEP qui représente les petits éditeurs hausse le ton dans un communiqué que nous reproduisons.

MAINTENANT QUE FACEBOOK PAYE POUR LES QUOTIDIENS, IL EST TEMPS DE METTRE FIN A LA PÉRÉQUATION D’ANCIEN RÉGIME.

Il est néces­saire de saluer les tal­ents de négo­ci­a­tion de l’APIG, l’association de la Presse d’Information Générale qui vient de con­clure un accord avec Face­book et d’obtenir que le réseau social lui verse 25 mil­lions d’€ par an en rémunéra­tion de l’usage de ses droits voisins.

Après les sub­ven­tions d’État, les accords avec Google, la for­mi­da­ble pro­gres­sion des abon­nements numériques pen­dant la pandémie, les suc­cès financiers s’accumulent pour la presse quotidienne.

C’est pourquoi, le dis­posi­tif de la péréqua­tion d’Ancien Régime qui con­siste à con­train­dre les édi­teurs de mag­a­zines à pay­er pour la dis­tri­b­u­tion au détail des quo­ti­di­ens nationaux appa­raît comme un impôt qui ne peut, qui ne doit plus être supporté.

La manne Face­book (25 mil­lions d’€ par an !) peut large­ment amor­tir les soi-dis­ant « sur­coûts » de la dis­tri­b­u­tion des quo­ti­di­ens. Il appa­raît qu’une juste et légitime «péréqua­tion» est celle à inter­venir entre les GAFAM ultra puis­sants et prof­ita­bles et les quo­ti­di­ens et non plus aux dépens de la presse mag­a­zine qui con­tin­ue de subir de plein fou­et la crise de sa dif­fu­sion et la baisse de ses recettes publicitaires.

Face à cette sit­u­a­tion inac­cept­able, nous réitérons notre mot d’ordre de boy­cott de France Mes­sagerie et nous deman­dons à la mes­sagerie des quo­ti­di­ens de s’associer à notre demande auprès des pou­voirs publics de met­tre fin à la péréqua­tion d’Ancien Régime qui tend à faire sub­ven­tion­ner les titres rich­es par les entre­pris­es les plus frag­iles de la fil­ière presse.

Le Prési­dent du SAEP

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés