Accueil | Actualités | Médias | Droits d’auteur : condamnation exemplaire pour l’AFP
Pub­lié le 2 décembre 2013 | Éti­quettes : ,

Droits d’auteur : condamnation exemplaire pour l’AFP

L’AFP et son partenaire exclusif Getty Images viennent d’être lourdement condamnés pour avoir utilisé et vendu des photographies sans l’accord de leur auteur. Une première qui se veut exemplaire.

C’est Daniel Morel, photojournaliste haïtien indépendant, qui avait pris des photos saisissantes le jour du tremblement de terre à Haïti. Manquant d’images, l’AFP a sauté sur l’occasion lorsqu’elle a trouvé ces clichés sur Twitter. L’agence a aussitôt fait parvenir les clichés à son partenaire exclusif, Getty Images, qui a été chargé de les vendre à la presse. Mais la précipitation est rarement une bonne chose…

Ces derniers viennent d’être condamnés par un jury fédéral américain à verser solidairement 1,22 million de dollars au photographe indépendant pour avoir « volontairement » violé ses droits d’auteur. À noter que lorsque Daniel Morel s’était manifesté auprès de l’agence pour réclamer ses droits, celle-ci l’avait… attaqué en justice, estimant qu’une fois publiées sur Twitter, les images tombaient dans le domaine public. Une anecdote qui n’a pas plaidé en sa faveur…

Au procès, l’avocat de l’AFP a appelé le jury à ne pas faire de Daniel Morel « le photographe de presse le mieux payé au monde ». C’est raté.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This