Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Des nouvelles de la journaliste « molestée » par le FN
Publié le 

16 juin 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Des nouvelles de la journaliste « molestée » par le FN

Des nouvelles de la journaliste « molestée » par le FN

À Nice jeudi dernier, la venue de Jean-Marie Le Pen a provoqué une véritable cohue de journalistes sur place.

En plein con­flit avec sa prési­dente de fille suite à ses pro­pos jugés polémiques, Le Pen se rendait à Nice pour assis­ter à la con­férence de presse de Marie-Chris­tine Arnau­tu, con­seil­lère munic­i­pale Front nation­al de la ville. Dès sa sor­tie de voiture, une masse de jour­nal­istes s’est jetée sur lui pour recueil­lir ses réac­tions.

Débor­dé, le ser­vice d’or­dre du FN a alors dû con­tenir la foule. Suite à cet épisode, la reporter d’Europe 1 Brigitte Renal­di s’est dite « jetée à terre » par les gros bras du FN et « légère­ment blessée ». Celle-ci a déposé plainte dès le lende­main, s’est dite « très choquée » et a indiqué avoir reçu 5 jours d’in­ter­rup­tion de temps de tra­vail (ITT) suite à une « énorme con­trac­ture qui va des cer­vi­cales jusqu’en bas ».

À l’AFP, Mme Renal­di con­fi­ait qu’elle n’au­rait pas porté plainte « si la vio­lence n’avait pas atteint ce degré ». Elle assur­ait égale­ment avoir fait une « crise de tachy­cardie » après la bous­cu­lade.

Dans un arti­cle, Europe 1 par­le ain­si de « jour­nal­iste molestée par le FN ». François Coulon, cor­re­spon­dant Europe 1 dans l’Ouest a apporté, sur Twit­ter, son « sou­tien » à sa col­lègue « scan­daleuse­ment molestée hier en marge d’un déplace­ment de Jean-Marie Le Pen ! » Jean-Pierre Elk­a­b­bach, patron de l’antenne, a égale­ment dénon­cé « la vio­lence dont a été vic­time notre amie Brigitte Renal­di, hon­neur du jour­nal­isme qu’elle a tou­jours si bien défendu. »

De son côté, le FN a pub­lié un com­mu­niqué de presse pour oppos­er « une déné­ga­tion formelle aux accu­sa­tions d’une jour­nal­iste d’Eu­rope 1 selon laque­lle elle aurait été molestée par le ser­vice d’or­dre du Front Nation­al. Il y avait devant l’hô­tel une dizaine de caméras, des pho­tographes, des jour­nal­istes, et con­séquem­ment une grande bous­cu­lade ».

Sur une vidéo pub­liée quelques jours plus tard, on con­state en effet la cohue de jour­nal­istes puis la bous­cu­lade. En revanche, la jour­nal­iste pré­ten­du­ment « molestée » appa­raît très claire­ment après la con­fu­sion et paraît tout à fait bien por­tante ! Celle-ci vitupère auprès du ser­vice d’or­dre puis rejoint nor­male­ment ses con­frères, sans signe appar­ent de douleur ou de blessure.

De quoi remet­tre en cause ses déc­la­ra­tions ?

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision