Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Des journalistes chassés d’une manifestation pro-israélienne

1 décembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Des journalistes chassés d’une manifestation pro-israélienne

Des journalistes chassés d’une manifestation pro-israélienne

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que l’Assemblée nationale débattait vendredi dernier de la reconnaissance de l’État palestinien, environ 250 personnes réunies par plusieurs organisations juives et sionistes ont manifesté leur mécontentement devant le palais Bourbon.

Répon­dant à l’ap­pel, entre autres, de France-Israël et du Bureau nation­al de vig­i­lance con­tre l’an­tisémitisme, ces dernières ont dénon­cé une recon­nais­sance d’un État « ter­ror­iste » et ont man­i­festé une hos­til­ité toute par­ti­c­ulière envers le PS mais aus­si con­tre les journalistes.

Selon Libéra­tion, un pho­tographe de l’AFP, Ken­zo Tri­bouil­lard, a été pris à par­tie vers 13h15 par un homme, crâne rasé et lunettes de soleil, qui exigeait avec insis­tance de voir sa carte de presse – alors que celui-ci n’é­tait pas polici­er et ne souhaitait pas jus­ti­fi­er de sa pro­pre iden­tité. Réti­cent, le pho­tographe a alors été viré manu mil­i­tari de la man­i­fes­ta­tion « avec le ren­fort de quelques jeunes gan­tés, en kip­pas, et très vindicatifs ».

Quelques min­utes plus tard, ses col­lègues du ser­vice vidéo subis­saient le même sort. Quant aux autres médias, ils devaient se soumet­tre à un « fil­trage », comme Libéra­tion, et devaient répon­dre de leur éventuel sou­tien au Hamas.

Plus tard, sur son compte Twit­ter, la Ligue de défense juive (LDJ), mil­ice sion­iste rad­i­cale, se van­tera d’avoir « sor­ti » les jour­nal­istes AFP de la man­i­fes­ta­tion « suite au traite­ment hon­teux de l’attentat de la syn­a­gogue de Jérusalem ».

Vidéos à la une