Accueil | Actualités | Médias | Décès du directeur de France Bleu, Philippe Chaffangon
Pub­lié le 26 avril 2013 | Éti­quettes : , ,

Décès du directeur de France Bleu, Philippe Chaffangon

Philippe Chaffanjon, le directeur du réseau local de Radio France, France Bleu, est décédé d’une crise cardiaque ce mercredi 24 avril à l'âge de 55 ans.

Il avait débuté à France Inter et avait poursuivi toute sa carrière à la radio, alternant entre public et privé. Ce diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) est passé par RTL et France Info avant de finir directeur du réseau France Bleu et directeur général adjoint de Radio France. Il avait couvert de grands conflits comme la Tchétchénie, le Rwanda et le Kossovo.

Jean-Luc Hees, le PDG de Radio France, a déclaré que « Radio France [était] dans la peine et dans le deuil ». « Nous sommes assommés et le chagrin a dévalé dans les couloirs de notre maison. Nous aimions tout de ce garçon, son talent de journaliste, sa manière d'être 'patron', sa gentillesse, son attention aux autres et son humour. Un tendre humour », a-t-il ajouté. François Hollande a lui aussi réagi en exprimant sa « peine ».

Ces derniers mois, il avait assuré un beau succès d’audience à France Bleu, lui assurant une bonne remontée dans le barème Médiamétrie. Donnant la priorité aux reportages, il comparait ces derniers « à de l'ébénisterie : on rabote, on travaille au ciseau. C'est de l'artisanat et j'ai besoin de tripoter de la bande. »

Philippe Chaffanjon, fils du journaliste et écrivain Arnaud Chaffanjon, était père de 4 enfants. L’une de ses filles, Charlotte, est actuellement journaliste au Point.

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux