Accueil | Actualités | Médias | Claude Sérillon bientôt à l’Élysée ?
Pub­lié le 15 décembre 2012 | Éti­quettes : , , ,

Claude Sérillon bientôt à l’Élysée ?

L’ancien présentateur des journaux télévisés de TF1 et France 2, Claude Sérillon, rejoindra très prochainement l’équipe de communication de l’Élysée, selon un proche de François Hollande. Une nomination qui n’est pas sans rappeler celle de Catherine Pégard, rédactrice en chef au Point et journaliste chevronnée, qui avait été débauchée par le président Sarkozy.

Plus récemment, et plus modestement, c’est Serge Faubert, rédacteur en chef de Quoi.info, qui rejoignait le cabinet du Président du Conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon.

Sans que l’intitulé de la future fonction de Claude Sérillon à l’Elysée ne soit encore connue, plusieurs sources affirment qu’il aura la charge de redresser l’image du Président de la République.

Claude Sérillon, 62 ans, a débuté sa carrière de journaliste à Nantes, au quotidien Presse Océan, avant de rejoindre l’ORTF, Antenne 2, où il devient rédacteur en chef « société » et présentateur du Journal télévisé, puis TF1 en 1984. Il retourne ensuite sur France 2, où il anime plusieurs émissions : « Émission spéciale », « Place publique », « Géopolis », avant de reprendre la présentation du 20 heures en 1998. Celle-ci lui est retirée en 2001 suite à une interview sans concession de Lionel Jospin, alors Premier ministre, qui n’aurait plu ni à l’interviewé, ni à la rédaction. De 2007 à 2012, il participe, en tant que chroniqueur, à l’émission de Michel Drucker « Vivement Dimanche », sur France 2.

Candidat malheureux à la présidence de Public Sénat en 2009, Claude Sérillon était très présent auprès du candidat Hollande lors de la campagne présidentielle.

Crédit photo : Twentycent90 via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.