Accueil | Actualités | Médias | Cholet : quand la mairie envoie de faux courriers de lecteurs à la presse
Pub­lié le 15 octobre 2013 | Éti­quettes : , ,

Cholet : quand la mairie envoie de faux courriers de lecteurs à la presse

En juillet dernier, le maire de Cholet Gilles Bourdouleix avait provoqué un scandale en déclarant, à propos des gens du voyage : « Hitler n’en a pas tué assez. »

Des déclarations réfutées par le maire, qui accuse le journaliste du Courrier de l’Ouest les ayant rapportées de vouloir lui « faire la peau ».

Depuis, il ne s’adresse plus aux journaux locaux, et c’est pourquoi il a fallu ruser pour y faire passer des informations. Ainsi, la mairie a-t-elle fabriqué de toutes pièces un courriel à adresser à Ouest-France et au Courrier de l’Ouest. Celui-ci, censé être écrit par un habitant, réclamait qu’un communiqué « très instructif » de la mairie – justifiant la mise à pied de la directrice de l'EHPAD de Trémentines – soit rapporté par la presse.

« Maladresse ou coup du sort », ce modèle de lettre destiné à être envoyé avec une fausse adresse a été directement envoyé aux deux rédactions. En introduction de la pièce jointe, la mairie précisait : « Il ne faut pas que la presse voit quoi que ce soit ! » Pour le coup, l’opération est ratée… Gageons que les relations entre Gilles Bourdouleix et la presse locale ne s’amélioreront pas de sitôt.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This