Accueil | Actualités | Médias | Cholet : quand la mairie envoie de faux courriers de lecteurs à la presse
Pub­lié le 15 octobre 2013 | Éti­quettes : , ,

Cholet : quand la mairie envoie de faux courriers de lecteurs à la presse

En juillet dernier, le maire de Cholet Gilles Bourdouleix avait provoqué un scandale en déclarant, à propos des gens du voyage : « Hitler n’en a pas tué assez. »

Des déclarations réfutées par le maire, qui accuse le journaliste du Courrier de l’Ouest les ayant rapportées de vouloir lui « faire la peau ».

Depuis, il ne s’adresse plus aux journaux locaux, et c’est pourquoi il a fallu ruser pour y faire passer des informations. Ainsi, la mairie a-t-elle fabriqué de toutes pièces un courriel à adresser à Ouest-France et au Courrier de l’Ouest. Celui-ci, censé être écrit par un habitant, réclamait qu’un communiqué « très instructif » de la mairie – justifiant la mise à pied de la directrice de l'EHPAD de Trémentines – soit rapporté par la presse.

« Maladresse ou coup du sort », ce modèle de lettre destiné à être envoyé avec une fausse adresse a été directement envoyé aux deux rédactions. En introduction de la pièce jointe, la mairie précisait : « Il ne faut pas que la presse voit quoi que ce soit ! » Pour le coup, l’opération est ratée… Gageons que les relations entre Gilles Bourdouleix et la presse locale ne s’amélioreront pas de sitôt.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.