Accueil | Actualités | Médias | Centre d’hébergement du 16ème arrondissement de Paris : quand Libé vend la mèche…
Pub­lié le 17 mars 2016 | Éti­quettes : , ,

Centre d’hébergement du 16ème arrondissement de Paris : quand Libé vend la mèche…

Une réunion d’information houleuse s’est tenue le 15 mars dans le 16ème arrondissement de Paris pour recueillir l’avis des administrés sur le futur « centre d’hébergement » du bois de Boulogne.

Une partie de la presse, en particulier Le Lab et Libération, tous deux adeptes du « pas d’amalgame », ne veut pas entendre parler d’un centre pour « migrants » mais plutôt d’un centre pour SDF, alors que ce seront évidemment des clandestins étrangers qui y seront majoritairement logés.

Le Lab, sous la plume de Sylvain Chazot titre : « Florian Philippot s'insurge contre l'ouverture d'un centre d'accueil pour SDF, persuadé qu'il accueillera aussi des migrants ».

Une légende modifiée en douce...

Une légende modifiée en douce...

Libération, sous la plume de Sylvain Mouillard titre : « Insultes, vociférations... des habitants du XVIe déchaînés contre un centre pour SDF »... Sauf que dans l’article d’origine, la photo du centre est légendée ainsi : « Vue numérique du projet de centre pour migrants près du Bois de Boulogne à Paris ». Après que des internautes aient interpelé l’auteur de l’article sur twitter quant à l’esprit « manipulatoire » de son titre (cf photo jointe ), la légende de la photo a très vite été modifiée en : « Vue numérique du projet de centre d'hébergement d'urgence près du Bois de Boulogne à Paris »…

Un changement de légende rappelant certaines habitudes de France Inter modifiant en douce le titre d’un article… mais sans présenter d’excuses pour la première désinformation et sans pour autant modifier le corps de l’article.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux