Accueil | Actualités | Médias | Caroline Fourest porte plainte contre Civitas
Pub­lié le 21 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

Caroline Fourest porte plainte contre Civitas

Malmenée samedi lors de la manifestation organisée par l’institut Civitas contre le mariage homosexuel et l’adoption par des personnes de même sexe, Caroline Fourest a déclaré avoir entamé une action en justice.

« J’ai déjà porté plainte » a-t-elle affirmé ce lundi sur les ondes d'Europe 1 avant de présenter sa cause : « On m’a mise à terre et ma tête a heurté le trottoir. (…) On m'a tirée par les cheveux, tabassée, comme on peut imaginer les militants d'extrême droite tabasser des Arabes et des Noirs ou des femmes ». « Nous avons été tabassées, rouées de coups et à plusieurs reprises » a-t-elle rapporté. Et la journaliste de poursuivre : « Je filmais derrière les agresseurs et quand j'ai dépassé la ligne de ceux qui étaient en train de fondre sur les activistes, en train de les mettre à terre, de leur tirer les cheveux, de leur sauter dessus, (...) ils m'ont mis des coups au dos, à la tête ».

Une fois son bonnet retiré, son identité s’est révélée aux manifestants. « C’est Fourest ! Cours, sale pute ! » aurait alors lancé l’un d’entre eux. « J'ai pris une deuxième raclée et ils m'ont encore rossée un petit moment dans le dos et à la tête » a-t-elle continué.

Voir notre post du 19 novembre Caroline Fourest, conflit d’intérêt ?

Crédit photo : Jérôme Choain via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux