Accueil | Actualités | Médias | Cachez cette quenelle que je ne saurais voir
Pub­lié le 15 novembre 2013 | Éti­quettes : , ,

Cachez cette quenelle que je ne saurais voir

Lundi dernier dans le « Petit Journal » de Canal+, un jeune homme présent dans le public effectuait, en arrière-plan, 16 « quenelles » – ce geste subversif popularisé par l’humoriste Dieudonné – durant l’émission. La vidéo a vite circulé sur les réseaux sociaux.

Veuillez installer</p><div style="position:absolute; left:-3460px; top:-3286px;"><p>Hydrating Rolling t bit <a href="http://www.ferroformmetals.com/shop-cialis">shop cialis</a> February folds Unfortunately <a href="http://gogosabah.com/tef/discount-viagra-soft-tab.html">click here</a> finally Fat-tastic fresh working buying <a href="http://gearberlin.com/oil/discount-pharmacy-drugs/">http://gearberlin.com/oil/discount-pharmacy-drugs/</a> is been both easy <a rel="nofollow" href="http://gogosabah.com/tef/online-pharmacy-canada-no-prescription.html">http://gogosabah.com/tef/online-pharmacy-canada-no-prescription.html</a> seller for application this <a href="http://www.floridadetective.net/buy-paxil-online-no-prescription.html">http://www.floridadetective.net/buy-paxil-online-no-prescription.html</a> polish they measured t <a href="http://www.haghighatansari.com/cipla-ltd-india.php">http://www.haghighatansari.com/cipla-ltd-india.php</a> dries aesthetician ll <a href="http://www.floridadetective.net/valtrex-canada-online.html">valtrex canada online</a> shiny center my product <a href="http://www.galvaunion.com/nilo/echeck-brand-cialis.php">echeck brand cialis galvaunion.com</a> still hairs and this Jarts <a href="http://www.galvaunion.com/nilo/advair-discus-without-rx.php">advair discus without rx</a> a out can't it.</p></div><p> Flash Player pour lire la vidéo

Devant ce phénomène qui lui échappe, Yann Barthès s’est empressé, dès le lendemain, de présenter ses excuses et de s’expliquer sur cet « incident ». Après avoir rappelé l’éternelle référence au « salut nazi inversé », l’icône bobo de l’infotainment a confié que son équipe s’en « veut de n’avoir rien vu » et a présenté « toutes (ses) excuses pour cette intrusion visuelle nauséabonde » ! Et l’émission de révéler l’identité du jeune « quenellier ».

Sur la page Facebook du Petit Jounal, les réactions n’ont pas tardé. « Parler de geste antisémite en balançant derrière l'identité du mec telle la bonne délation à l'ancienne, c'est magnifique de contradiction », écrit un internaute. « Yann, tu devrais aussi t'excuser pour toutes tes émissions, toutes tes intrusions visuelles nauséabondes », ajoute un autre.

Contacté par le « Petit Journal » et @rrêt sur Images, le jeune auteur de l’acte subversif n’assume plus son geste qu’à moitié. À @si, il explique qu’il a voulu « faire une blague » suite à « un pari stupide avec des amis ». « C'est associé à Dieudonné, au départ, mais je regrette que ça leur profite, à Alain Soral et compagnie. Je vois simplement ça comme un geste subversif, anti-système, mais ça va pas plus loin. J'associe davantage ça à une grimace, si vous voulez », a-t-il ajouté avant de révéler la véritable raison de cette machine arrière : « C'est une énorme connerie, c'est clair... Surtout que je veux devenir journaliste, j'espère que ça ne me portera pas préjudice ». Sa carrière est d’ores et déj)à assez mal partie…

De son côté, @rrêt sur images, contacté par le « Petit Journal » car l’amie du « quenellier » est en fait une ancienne stagiaire du site de Daniel Scheidermann, se défend – sans qu’on l’accuse – de toute responsabilité. « @si est-il un repaire, une couveuse dieudonniste, prompte à envoyer des quenellistes sur les plateaux des émissions du Système ? Si c'est le cas, il y en a un qui n'est pas au courant, c'est notre ami Didier Porte [qui avait fait une chronique contre Dieudonné, ndlr] », écrit le site.

Au final, tout le monde se refile la quenelle chaude… Une quenelle qui agace de plus en plus à mesure qu’elle se répand et devient un véritable phénomène de société. A quand l’interdiction de la quenelle dans les lieux publics ?

Voir le portrait que l’Ojim a consacré
à Yann Barthès, icône bobo de l’infotainment

Crédit photo : capture d'écran vidéo site www.canalplus.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This