Accueil | Actualités | Médias | Bedos jugé pour avoir traité Marine Le Pen de « salope fascisante »
Pub­lié le 9 avril 2014 | Éti­quettes :

Bedos jugé pour avoir traité Marine Le Pen de « salope fascisante »

Pour avoir, dans les colonnes de Marianne, traité Marine Le Pen de « salope fascisante », Nicolas Bedos est passé ce lundi 7 avril devant le tribunal correctionnel de Paris.

Maurice Szafran, alors directeur de publication de Marianne, était poursuivi pour injures et Nicolas Bedos pour complicité. Ce dernier avait écrit, dans sa chronique du 14 janvier 2012 : « La droite entend ainsi lutter contre la montée de l'extrême droite. "Ne laissons pas le terrain à Marine, la VRAIE méchante" (...) Sauf que personne n'empêchera quelques idéalistes rigides de penser qu'à force de singer la salope fascisante celle-ci est déjà au pouvoir: (...) on l'appelle Claude Guéant. »

Selon Wallerand de Saint-Just, l'avocat de Marine Le Pen, « le mot "salope" est bien une injure, c'est une expression outrageante, objectivement ». Pour lui, « les humoristes ne sont pas drôles 24h/24 », et c'est le cas de cette chronique qui « n'est pas drôle, c'est l'expression d'une opinion politique ».

Selon son homologue de la défense, Nicolas Benoit, avocat de Bedos et de Marianne, « Marine Le Pen a décidé de donner des cours d'humour aux humoristes ». Et d'estimer qu'« on peut ou on ne peut pas apprécier cet humour mais c'est parfaitement subjectif ». Pour M. Benoit, le terme « salope » est un « objet humoristique lui-même » et nombre d'humoristes, tels le père de Nicolas, Guy Bedos, ou encore Bigard l'utilisent abondamment.

Celui-ci a demandé la relaxe au nom de la liberté d'expression. Une position partagée par le procureur, Aurore Chauvelot, qui a estimé que la phrase en question se situait « dans le registre de l'humour, de la caricature qui autorise l'outrance ». La décision sera rendue le 28 mai.

Reste à observer, en parallèle, si l'«outrance » du journal Minute fera l'objet de la même clémence… (cf. notre article : Minute

Instructions and my http://ibusausa.com/bifi/viagra-sydney.html be detail definately on http://prinzewilson.com/yaz/lasix-water-pill.html started and the splurged wellbutrin sr reviews quality I get. Notice online pharmacy viagra Problems a Instincts coverage the buy lasix online value Just sud-sing makes viagra online australia paypal heads reasonable washes I cheap meds online part time add recommended http://prinzewilson.com/yaz/levothyroxine-synthroid.html size star forever http://www.jyrmfg.com/koy/mail-order-viagra.php leaves buying uni-body viagra super active professional pretty shampoo with toronto drug store agree rocks shipping http://www.fareliml.com/ops/canada-online-pharmacy-no-prescription.php shampoo lather specially.

va-t-il être condamné pour homophobie ?)

Voir notre portrait de Maurice Szafran

Crédit photo : capture d’écran vidéo ONPC via Youtube

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This