Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bayard : du rose et du noir à l’ombre des Augustins

29 octobre 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Bayard : du rose et du noir à l’ombre des Augustins

Bayard : du rose et du noir à l’ombre des Augustins

Le groupe Bayard, La Croix, La Croix Hebdo, Le Pèlerin, Notre Temps, a un actionnaire bien particulier : la Congrégation des Augustins de l’Assomption. Un actionnaire placide et bienveillant dans des temps difficiles.

Chiffre d’affaires en baisse

Le groupe voit ses revenus baiss­er de 4% sur l’exercice 2019/2020 à 330M€, une per­for­mance hon­or­able en temps de Covid 19. Mais au même moment la marge opéra­tionnelle (source Let­tre A) passe d’un peu plus de 17M€ à moins de 13M€, une chute de 25% qui entraîne une perte de 7M€. La restruc­tura­tion de Presstal­is pour­rait expli­quer la qua­si-total­ité de cette perte, amenant alors le groupe à l’équilibre mais rien de plus. Alors que le secteur de l’édition comble ce que l’on imag­ine les pertes du secteur presse.

Les jeunes et la religion en renfort

Heureuse­ment pour les salariés les édi­tions jeunes, Petit ours, J’aime lire, La Cabane mag­ique, Pomme d’api, Okapi, BD Kids, édi­tions Milan etc et les édi­tions religieuses CRER Bayard sauvent la mise en faisant remon­ter d’un coup 19M€ de div­i­den­des à la mai­son mère, ce qui per­me­t­tra aux salariés de touch­er un intéresse­ment, une rareté dans la presse. Il est dif­fi­cile de savoir si le lance­ment de La Croix Heb­do a tenu ses promess­es. Avec les béné­fices des tout petits et des tout religieux le groupe a du temps devant lui comme son actionnaire.

Voir aussi

Derniers portraits ajoutés

Claude Askolovitch

PORTRAIT — Claude Askolovitch débute sa car­rière à Sci­ences et Vie Économie puis entre à RFO avant d’être engagé au Matin de Paris. Fin 1987, il rejoint Europe 1 puis devient reporter à l’EDJ et à Marianne.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.