Accueil | Actualités | Médias | Ardisson allume le producteur de « C à vous » Pierre-Antoine Capton
Pub­lié le 29 juin 2014 | Éti­quettes : , , , , ,

Ardisson allume le producteur de « C à vous » Pierre-Antoine Capton

Invité de Jean-Marc Morandini sur Europe 1, Thierry Ardisson est revenu sur le conflit qui l'oppose à Pierre-Antoine Capton, producteur de « C à vous » sur France 5.

« "C à vous", c'est une idée qu'il m'a volée. Il m'a volé l'idée du dîner de Paris Dernière. À l'époque je ne l'ai pas attaqué. Je le préviens officiellement ce matin, comme il vient de débaucher un de mes plus proches collaborateurs », a lâché l'animateur de « Salut les terriens » sur Canal +.

Et celui-ci de poursuivre en disant tout le bien qu'il pense de M. Capton : « Ce mec n'a pas d'idées, donc soit il est obligé de piquer les idées des autres, soit de piquer les collaborateurs des autres. » Mais Thierry Ardisson ne s'arrête pas là et va jusqu'à menacer son confrère : « Je l'avertis ce matin que ça ne sera pas que du papier bleu s'il continue de piquer mes idées. Mes idées, c'est mon gagne pain. Ça fait quarante ans que je vis de mes idées et quand on me les vole, on me fait du mal. On m'empêche de bouffer. Donc, il n'a pas intérêt à toucher à mes idées. Voila ! »

Concluant sur un petit constat acide, Ardisson ne s'est pas privé de rappeler que « les deux derniers talk-show qu'il a fait ont été des échecs. Moi, je dirais jamais deux sans trois. Ce que je ne trouve pas normal, c'est que ce gars se plante sans arrêt et qu'on lui donne toujours des émissions. »

Crédit photo : @gillesbruno (via twitter)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This