Accueil | Actualités | Médias | Affaire Lepaon : le silence complice de L’Humanité
Pub­lié le 3 novembre 2014 | Éti­quettes : ,

Affaire Lepaon : le silence complice de L’Humanité

Mercredi 29 octobre, le Canard Enchaîné révélait la coûteuse rénovation de l'appartement de fonction du numéro 1 de la CGT, Thierry Lepaon (photo, au centre).

Pour son nouveau dirigeant, le syndicat n'a en effet pas lésiné sur les moyens : 120 000 euros de travaux pour cet appartement parisien de 120 m². Autant dire qu'à l'heure où chacun est invité à se serrer la ceinture, cet épisode a de quoi faire grincer des dents.

Mais ce n'est pas tout. Selon l'article du Canard, la remise à neuf de l'appartement aurait pu coûter bien plus cher si M. Lepaon n'avait pas renoncé à l'installation d'un home-cinéma et d'une cave à vin, qui auraient porté la note à 150 000 euros.

Et alors que toute la presse relayait l'information, le journal communiste L'Humanité, pourtant toujours sur le coup pour tout ce qui touche au milieu syndical, faisait étrangement profil bas. Un silence qui a été rompu deux jours plus tard pour... donner la parole à la défense !

L'hebdomadaire, financé par nos impôts, publiait en effet ce jeudi un papier axé autour de la réaction de la CGT, qui prenait la défense de son secrétaire général. En résumé, un silence complice rompu par une complicité affichée…

Voir aussi notre infographie de L'Humanité

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This