Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
À Libération, le plan de réduction des salaires passe mal
Publié le 

16 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | À Libération, le plan de réduction des salaires passe mal

À Libération, le plan de réduction des salaires passe mal

La situation est toujours aussi tendue en interne à Libération. Alors que le journal essuie baisse sur baisse des ventes et a enregistré une perte de 1,5 millions d’euros en 2013, les représentants des salariés discutent autour du plan d’économie proposé par la direction.

Celui-ci table sur 4 mil­lions d’é­conomies par an, dont la moitié sur la masse salar­i­ale, qui représente 20 mil­lions d’euros. Pour ce faire, les action­naires, qui refusent de financer un plan de départs volon­taires, ont pro­posé une baisse des salaires de 10 %, mod­u­la­ble en fonc­tion du niveau de rémunéra­tion, et qui serait com­pen­sée : soit par des baiss­es de temps de tra­vail plus impor­tantes (20 % pour 10 % de baisse salar­i­ale) soit par une prime qui sera délivrée dans deux ans si la sit­u­a­tion est meilleure.

Lun­di matin, les représen­tants des salariés se sont réu­nis en comité d’entreprise « dans une ambiance cor­diale et calme » mais ne se sont pas pronon­cés sur ces mesures. « Le plan pro­posé n’est pas assez motivé. Les élé­ments qui nous ont été com­mu­niqués ne nous per­me­t­tent pas d’avoir une pho­togra­phie exacte de la sit­u­a­tion de l’en­tre­prise, de son nom­bre pré­cis de salariés, de sa stratégie édi­to­ri­ale… », a expliqué au Figaro Hervé Mar­chon, délégué syn­di­cal SNJ. Il ajoute : « C’est un plan injuste et insuff­isant. Il porte essen­tielle­ment sur l’ef­fort des salariés et ne com­prend pas de volet de développe­ment, lequel passe néces­saire­ment par une recap­i­tal­i­sa­tion. »

Mais les action­naires ne souhait­ent plus inve­stir… Un nou­veau comité d’en­tre­prise doit se tenir à la fin du mois pour ten­ter de déblo­quer la sit­u­a­tion. « Nous dis­cuterons alors plus pré­cisé­ment du plan et nous ren­drons un avis », con­clut Hervé Mar­chon.

Voir également notre infographie de Libération ainsi que notre dossier : 40 ans de Libération, des maos aux bobos.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision