Accueil | Actualités | Médias | 18 mois ferme pour le tireur du « Grand Journal »
Pub­lié le 26 juin 2013 | Éti­quettes : ,

18 mois ferme pour le tireur du « Grand Journal »

L’homme qui avait fait irruption sur le plateau du « Grand Journal » en plein festival de Cannes en tirant (à blanc) des coups de feu a été condamné à 18 mois de prison ferme.

« Mon geste, c’est l’histoire d’une vie », a expliqué l’homme de 43 ans au tribunal correctionnel de Grasse. Il évoque un « cri de colère » contre les « politiciens qui nous mentent, mafia en col blanc, justice qui pratique l’iniquité ». « Je voulais choquer l’opinion. Parfois pour se faire entendre, il faut taper du poing », tente-t-il de se justifier.

Le psychiatre qui l’a examiné a relevé « des troubles de la personnalité [chez] un sujet borderline idéaliste et dépressif ». Le parquet a requis 18 mois de prison dont 12 fermes. Le tribunal a opté pour la peine maximale : 18 mois fermes.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This