Accueil | Actualités | Médias | 18 mois ferme pour le tireur du « Grand Journal »
Pub­lié le 26 juin 2013 | Éti­quettes : ,

18 mois ferme pour le tireur du « Grand Journal »

L’homme qui avait fait irruption sur le plateau du « Grand Journal » en plein festival de Cannes en tirant (à blanc) des coups de feu a été condamné à 18 mois de prison ferme.

« Mon geste, c’est l’histoire d’une vie », a expliqué l’homme de 43 ans au tribunal correctionnel de Grasse. Il évoque un « cri de colère » contre les « politiciens qui nous mentent, mafia en col blanc, justice qui pratique l’iniquité ». « Je voulais choquer l’opinion. Parfois pour se faire entendre, il faut taper du poing », tente-t-il de se justifier.

Le psychiatre qui l’a examiné a relevé « des troubles de la personnalité [chez] un sujet borderline idéaliste et dépressif ». Le parquet a requis 18 mois de prison dont 12 fermes. Le tribunal a opté pour la peine maximale : 18 mois fermes.

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux