Portrait : Dominique Reynié
Le Télégramme s’oriente vers le multimédia

Le Télégramme s’oriente vers le multimédia

Télécharger en PDF

Le journal Le Télégramme a lancé, mardi 28 janvier, plusieurs nouvelles formules papier et internet axées autour du multimédia.

Pour l’occasion, un « pôle audiovisuel » a même été crée, symbole de « l’ambition du groupe à l’avenir », a annoncé à l’AFP Hubert Coudurier, directeur de l’information du journal breton. « L’objectif, c’est de développer ce pôle audiovisuel ne serait-ce que parce qu’aujourd’hui la publicité se fixe beaucoup plus sur la vidéo que sur le reste », a-t-il ajouté.

Des reporters consacrés exclusivement à l’audiovisuel auront pour mission d’augmenter le nombre de vidéos diffusées sur le site du Télégramme. Celui-ci espère ainsi tirer profit du caractère très viral de ce genre de contenu. M. Coudurier souhaite faire de ce site un « pivot de l’information » adapté à tout support de lecture.

En parallèle, l’offre a également été revue. Auparavant, celle-ci proposait aux lecteurs du contenu entièrement gratuit et du contenu payant réservés aux abonnés numériques. Désormais, le site passe en modèle « paywall » : chaque lecteur pourra consulter jusqu’à 6 articles par mois avant de devoir s’inscrire pour en lire d’avantage.

Concernant l’édition papier, M. Coudurier a mis en place une formule « plus aérée, plus élégante, plus en couleur et avec davantage d’infographies ». Celui-ci a également mis l’accent sur les enquêtes, reportages et autres contenus plus approfondis. Le prix, 90 centimes en semaine, reste inchangé.

L’investissement pour cette nouvelle formule se porte à hauteur de 5 millions d’euros. Le Télégramme diffuse chaque jour 207 037 exemplaires dans le Finistère, les Côtes-d’Armor et le Morbihan. Son site internet est au 9ème rang de la PQR avec 200 000 visiteurs uniques par jour.

Crédit photo : alexispz via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook