Syrie : un premier bilan de la guerre médiatique
Coup de Tonnerre à la direction de Point de Vue

Coup de Tonnerre à la direction de Point de Vue

Télécharger en PDF

La jeune journaliste et romancière Adélaïde de Clermont-Tonnerre, 35 ans, vient d’être nommée directrice de la rédaction du magazine Point de vue à la place de Colombe Pringle, qui devient conseillère auprès de la direction.

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure, Adélaïde de Clermont-Tonnerre a travaillé dans la finance avant de se reconvertir dans le journalisme. Elle était jusqu’à présent rédactrice en chef du service culture de Point de Vue et alimentait chaque semaine une chronique, « Adélaïde in the city« . En 2010, elle a publié Fourrure (Éditions Stock), audacieux roman dont l’héroïne est l’une des « filles » de Madame Claude qui deviendra romancière. Parmi les personnages de l’histoire, on trouve un écrivain célèbre et caricatural, inspiré de Romain Gary, et un président de la République, client de Madame Claude, dans lequel on peut aisément reconnaître Valéry Giscard d’Estaing… Elle fut récompensée pour ce premier roman des prix Françoise Sagan, Premier Roman de femme, Maison de la Presse, Bel-Ami, et figura parmi les finalistes du Prix Goncourt du Premier roman et sur la liste d’été du Prix Renaudot.

Jeune, journaliste et romancière surdouée avec un bagage de financière, Adélaïde de Clermont-Tonnerre semble bénéficier des atouts nécessaires pour redresser la chute vertigineuse (encore -7,7% des ventes cet été) d’un magazine à l’image quelque peu éculée. Peut-on lui suggérer de commencer par refaire son site internet ?

Voir aussi : Et si Elfassi était en train de couler Voici et Closer ?

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook