Accueil | Actualités | Médias | Vote de la loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public
Pub­lié le 25 juillet 2013 | Éti­quettes :

Vote de la loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public

Les députés de la majorité ont voté dans la nuit de mercredi à jeudi en faveur du projet de loi relatif à l’indépendance de l’audiovisuel public.

Ce projet de loi prévoit notamment de donner au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) le pouvoir de désigner les patrons de chaînes de télévision et de radios publiques pour une durée de cinq ans. Il revient ainsi sur le pouvoir de nomination de ces patrons par le président de la République instauré par Nicolas Sarkozy en 2009. Il modifie également les règles de nomination des membres du CSA.

Le président de la République, qui désignait jusqu’alors trois membres du CSA, n’en désignera plus que son président. Les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat continueront de désigner chacun trois membres de l’institution mais ces nominations devront obtenir la majorité des trois cinquièmes des commissions des affaires culturelles des deux assemblées, le but étant d’affranchir les membres du CSA de l’exécutif et des logiques partisanes. Un poste de rapporteur permanent auprès du CSA va également être crée. Il sera chargé de l’instruction et de la poursuite des médias en cas de manquement aux obligations fixés par le CSA.

Les socialistes, écologistes et radicaux de gauche ont voté pour. Le Front de gauche s’est abstenu. L’UMP et l’UDI ont voté contre.

Crédit photo : marsupilami92 via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This