Accueil | Actualités | Médias | Une publicité décalée pour la jeune revue Conflits
Pub­lié le 9 octobre 2015 | Éti­quettes :

Une publicité décalée pour la jeune revue Conflits

La revue Conflits n’a pas encore deux ans d’existence, mais ce magazine s’est imposé comme la première revue de géopolitique de France.

Ce succès s’accompagne de nombreuses initiatives : lancement de « clubs Conflits » et de conférences en partenariat avec l’École de guerre économique, création d’un prix pour récompenser des mémoires de géopolitique rédigés par des étudiants et des lycéens.

Si Conflits s’adresse à tous les publics, il cible plus particulièrement les étudiants. Pour preuve, cette publicité postée sur Youtube où interviennent des élèves de classe préparatoire. La stratégie de la revue semble s’inspirer de celle de Philosophie qui a su intéresser avec succès les lycéens, leurs professeurs et plus généralement ceux qui désirent comprendre leur époque à travers des sujets parfois difficiles et compliqués. La géopolitique offre les mêmes opportunités.

Les activités de Conflits sont consultables sur le site de la revue, revueconflits.com.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This