Accueil | Actualités | Médias | Presse nationale : trop de subventions selon Viansson-Ponté
Pub­lié le 17 décembre 2012 | Éti­quettes : , ,

Presse nationale : trop de subventions selon Viansson-Ponté

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013, le président du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR), Jean Viansson-Ponté a récemment été auditionné par la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale.

Il a plaidé pour une réorientation des aides à la presse vers la presse quotidienne régionale (PQR) et le reportage. Très critique sur l'attribution de telles aides, Jean Viansson-Ponté estime que les grands quotidiens nationaux sont subventionnés au-delà de leur audience réelle.

En 2013, l’État versera plus de 500 millions d'euros de subventions directes à la presse. Aides directes et indirectes représenteront un total d'1,1 milliards d'euros, soit 10% du chiffre d'affaires des médias.

« Votre indépendance, vous la mettez en berne un jour comme aujourd’hui, lorsqu’il s’agit de venir quérir des subventions », avait déclaré Nicolas Sarkozy aux journalistes, lors de la présentation des mesures gouvernementales en faveur de la presse, en janvier 2009 (il leur offrait alors 600 millions d’euros de subventions). Le propos était certes cynique mais était-il dénué de tout fondement ?

Source : www.lecri.fr - (source : La Lettre de l’Expansion) - crédit photo : capture d'écran vidéo Buzz Média Orange-Le Figaro.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.