Accueil | Actualités | Médias | TF1 vante les mérites du chantier de Tchernobyl… conduit par Bouygues
Pub­lié le 25 mars 2016 | Éti­quettes : ,

TF1 vante les mérites du chantier de Tchernobyl… conduit par Bouygues

Dans son 20 heures du 20 mars 2016, TF1 consacrait tout un sujet à la construction du « sarcophage » autour du site de Tchernobyl, une arche métallique de 110 mètres de haut visant à contenir les radiations.

Dans le sujet, particulièrement élogieux, on peut prendre la mesure des prouesses réalisées sur place, le tout avec « zéro accident radiologique ». Ainsi, même si l'on compte « deux ans de retard », c'est avant tout parce qu'« il a fallu innover à chaque étape », commente la voix off.

Le problème, comme le souligne le site Arrêt sur images, c'est que l'identité des entreprises à l’œuvre dans ce projet présenté comme fabuleux n'est « jamais révélé » au sein de ce reportage « exclusif » de TF1. Et pour cause : il ne s'agit ni plus ni moins que d'une coentreprise détenue à moitié par Vinci et à moitié par... Bouygues, propriétaire de TF1.

Lorsqu'un ingénieur français est interrogé, il est seulement précisé qu'il appartient à « NSC-Novarka », un consortium inconnu du grand public. Voilà donc qui expliquerait « comment TF1 a pu tourner ce "reportage exclusif au cœur de la centrale de Tchernobyl" », conclut ASI.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This