Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Revenus publicitaires, une projection pour 2024

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

28 janvier 2021

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Revenus publicitaires, une projection pour 2024

Revenus publicitaires, une projection pour 2024

Temps de lecture : < 1 minute

Ce qui se passe aux États-Unis annonce souvent (le plus souvent en mal) ce qui va se passer en Europe quelques années plus tard. PWC (PriceWaterhouseCoopers) vient de publier une étude sur ce que serait le marché publicitaire aux États-Unis en 2024. Coup d’œil.

Les projections de revenus publicitaires en 2024, évolution depuis 2O15 en %

Médias Revenus 2024 en milliards $ Évo­lu­tion en %
Inter­net 153 +157
Télévi­sion 71 +3
Presse écrite 40 -27
Radio 23 +10
Affichage 12 +34
Pod­casts audio 2 +1500

Quelques enseignements

Inter­net représen­terait en 2024 plus de revenus pub­lic­i­taires que la somme de tous les autres médias réu­nis. La télévi­sion sous toutes ses formes, direct, retrans­mis­sions etc perd son statut de pre­mier média mais reste puis­sante. La presse con­tin­ue son déclin mal­gré les revenus pub­lic­i­taires du dig­i­tal (qui pour­raient être inclus dans inter­net ce qui fausse la com­préhen­sion). Les pod­casts en pleine expan­sion sont un bon moyen pour attir­er le cha­land mais ne représen­tent que peu de choses pour la manne publicitaire.