Accueil | Actualités | Médias | Redevance : tablettes et smartphones bientôt taxés ?
Pub­lié le 25 juin 2013 | Éti­quettes : , , ,

Redevance : tablettes et smartphones bientôt taxés ?

Pour répondre à la crise traversée par France Télévisions, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, souhaite taxer tablettes et smartphones.

Sa proposition d’étendre la redevance aux écrans d’ordinateurs avait déjà été refusée en 2012 par le ministre du Budget Jérôme Cahuzac. Mais la ministre suit son idée en souhaitant mettre en place une « contribution » à l’achat d’une tablette ou d’un smartphone dans le but de financer l’audiovisuel public.

Aurélie Filippetti évoque, sur BFMTV, la piste d'une « déclaration » dans laquelle le contribuable indiquerait s'il « consomme du service public de la télévision ». Rappelons que la redevance audiovisuelle est actuellement de 131 euros en 2013 en métropole, et de 84 euros dans les départements d'Outre-mer. Elle sert à financer France Télévisions, Radio France, Arte France, l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF) ainsi que l’INA.

Voir aussi : Rémy Pflimlin pour une hausse de la redevance

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux