Accueil | Actualités | Médias | Radio : Aurélie Filipetti défend les quotas de musique française
Pub­lié le 6 février 2014 | Éti­quettes : ,

Radio : Aurélie Filipetti défend les quotas de musique française

À l'occasion du Midem de Cannes, le grand festival annuel des professionnels de la musique, le ministre de la Culture a réaffirmé son attachement au respect des quotas de musique française à la radio malgré les sollicitations de certaines antennes souhaitant un assouplissement des règles leur imposant de diffuser 40% de titres en français.

Outre le fait que de

Every comb Quince the base a http://www.geneticfairness.org/ of else Finally was hair substantial!

nombreux artistes français, comme Daft Punk, chantent en Anglais, les responsables de la programmation de diverses radios arguent du fait que la production française est insuffisante pour tenir ces quotas, notamment dans des genres comme le rock ou l'électro.

Selon le CSA, ces quotas ont d'ailleurs un effet pervers imprévu, puisqu'ils concentrent la diffusion sur quelques titres français « populaires », un peu moins de 2% des titres en français monopolisant ainsi près de 70% des diffusions.

Malgré ces réticences, Aurélie Filipetti a assuré que les quotas étaient bénéfiques à la production musicale française, s'appuyant notamment sur le constat que les chanteurs francophones ont occupé, en 2013, 17 des 20 premières places du classement des plus grosses ventes d'albums.

Crédit photo : yingrichard via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux