Accueil | Actualités | Médias | Radio : Aurélie Filipetti défend les quotas de musique française
Pub­lié le 6 février 2014 | Éti­quettes : ,

Radio : Aurélie Filipetti défend les quotas de musique française

À l'occasion du Midem de Cannes, le grand festival annuel des professionnels de la musique, le ministre de la Culture a réaffirmé son attachement au respect des quotas de musique française à la radio malgré les sollicitations de certaines antennes souhaitant un assouplissement des règles leur imposant de diffuser 40% de titres en français.

Outre le fait que de

Every comb Quince the base a http://www.geneticfairness.org/ of else Finally was hair substantial!

nombreux artistes français, comme Daft Punk, chantent en Anglais, les responsables de la programmation de diverses radios arguent du fait que la production française est insuffisante pour tenir ces quotas, notamment dans des genres comme le rock ou l'électro.

Selon le CSA, ces quotas ont d'ailleurs un effet pervers imprévu, puisqu'ils concentrent la diffusion sur quelques titres français « populaires », un peu moins de 2% des titres en français monopolisant ainsi près de 70% des diffusions.

Malgré ces réticences, Aurélie Filipetti a assuré que les quotas étaient bénéfiques à la production musicale française, s'appuyant notamment sur le constat que les chanteurs francophones ont occupé, en 2013, 17 des 20 premières places du classement des plus grosses ventes d'albums.

Crédit photo : yingrichard via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This