Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand TF1 fait passer des agresseurs pour des victimes de racisme

28 octobre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand TF1 fait passer des agresseurs pour des victimes de racisme

Quand TF1 fait passer des agresseurs pour des victimes de racisme

28 octobre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

En mai dernier, un match opposant deux équipes de football amateur a dégénéré en violente bagarre. L’équipe auvergnate du CSSA de Saint-Anthème recevait celle de l’AJ Chapellois d’Andrézieux, une équipe de la banlieue stéphanoise dans un match tendu. À la 66ème minute, l’arbitre a interrompu la rencontre, estimant ne plus pouvoir assurer la sécurité des joueurs.

S’en est suivi une vio­lente bagarre sur le park­ing du stade entre les joueurs des deux for­ma­tions. Lors de cet affron­te­ment qui a fait trois blessés, les joueurs d’An­drézieux ont sor­ti de leurs voitures des bar­res de fer, marteaux, machettes et même clubs de golf. Une curieuse car­gai­son pour un sim­ple match de football…

Sanc­tion­née par la fédéra­tion, l’équipe d’An­drézieux a ensuite pré­ten­du que des insultes racistes auraient été proférées par l’équipe adverse. « Mais rien n’a été con­staté par l’arbitre dans son rap­port, par exem­ple. Et moi je n’ai rien enten­du. Mais ce sera leur ligne de défense… », a com­men­té Didi­er Quin­chon, prési­dent du club saint-anthèmois.

L’af­faire s’é­tait alors tassée jusqu’à ce que TF1 ressorte le dossier, dans son jour­nal télévisé du 17 octo­bre dernier avec un sujet con­sacré au racisme dans le foot­ball. Mais étrange­ment, la parole n’é­tait don­née qu’aux joueurs d’An­drézieux qui pré­tendaient avoir été traités, entre autres, de « singes » et de « bar­bus ». L’un des joueurs affir­mait même, sourire en coin, avoir agi en état de « légitime défense ». 

TF1 s’est bien gardé d’évo­quer la ver­sion de l’équipe adverse. Et pour cause, voici ce que déclarait, sur RMC, M. Quin­chon, cité plus haut : « Ils étaient une ving­taine, des joueurs advers­es. Ils ont sor­ti tout ce qui était bar­res de fer, machettes, marteaux, clubs de golf… Ce qu’on a vu, c’est lim­ite bar­barie, c’est des sauvages ! »

L’angle que l’on veut donner à son papier est parfois plus important que la déontologie journalistique…

Ce n’est pas tout. Dans son sujet très ori­en­té, TF1 met même l’événe­ment en par­al­lèle avec les cris de singe enten­dus dans les tri­bunes en Pologne, ou encore le match où Dani Alves, joueur au FC Barcelone, avait ramassé puis mangé une banane lancée par un spectateur.

Sauf que… mal­heureuse­ment pour TF1, l’épisode du lanceur de banane n’é­tait autre qu’un coup de com’ antiraciste mon­té par une agence de pub­lic­ité dirigée par son coéquip­i­er brésilien, Ney­mar ! Une infor­ma­tion dont la chaîne n’a vis­i­ble­ment pas eu vent…

En guise de con­clu­sion, voici la pro­fes­sion de foi du club d’An­drézieux, créé en 2009, par la voix de son prési­dent, Kaourou Konte : « Notre pro­jet repose sur des valeurs fortes en terme de cohé­sion sociale, à savoir le respect d’autrui, la rigueur, l’assiduité et le bien-vivre ensem­ble. Notre volon­té est de don­ner une bonne image du quartier. »

Et pour véhiculer cette bonne image, quoi de mieux qu’une bonne vieille machette dans le coffre ?

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés